Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

25 août 2017
par Marc Jonas
Commentaires fermés sur Roc d’Anglade rosé 2016 & loup au four

Roc d’Anglade rosé 2016 & loup au four

Le terroir n’est pas tout, loin de là … le vigneron, ce magicien, artisan et chef d’orchestre d’un espace qui regroupe les éléments et la plante fait toute la différence !
Un très bel exemple avec un vigneron remarquable : Rémy Pédréno qui produit un rosé excellent à plein d’égard.

roc loup 174x300 Roc dAnglade rosé 2016 & loup au four

Dans un terroir calcaire, sec au climat méditerranéen caractéristique et sous un millésime chaud et sec, le vigneron parvient à produire un vin très frais, intense, léger, vif et ne contenant que 12° d’alcool.

Je vois dans ces caractéristiques un travail soigné et une intention technique et gustative à s’orienter vers un tel style ! Hommage à lui ! Pourquoi y a t-il si peut si peu de vin de la sorte ?

Dégusté le 19 août 2017

Domaine Roc d’Anglade – rosé 2016 Vigneron : Rémy Pédréno – Cépages : Mouvèdre : 50%, Carignan : 25%, Grenache noir : 25% – alcool : 12°

Nez fin et délicat épicé, floral & fruité. Des notes acidulées, de fruit à noyau, de pêche blanche, de mandarine,  très aérien.

La bouche est très fluide, glissante, gourmande … mais incroyablement présente. La vivacité tient le devant et structure le vin. Beaucoup de personnalité, les fruits rouges et les épices s’expriment initialement pour laisser des notes plus vives et juteuses puis vient une sensation de cognac, de coing confit sur un grain presque tannique. Vin vertical, très long, sérieux mais sans complexe également. Quel plaisir !

anglade loup 183x300 Roc dAnglade rosé 2016 & loup au four

Accord mets & vin

La légèreté & l’intensité de plats méditerranéens : des loups simplement passés au four cuits dans leur jus, à la chaire tendre et savoureuse ; un tian de légumes (herbes & huile d’olive), au saveurs complémentaires & concentrées, longues plus que puissantes.

La correspondance parfaite à ce rosé, plus long que large, délicat et raffiné … cuisine simple mais parfaite pour un moment mémorable !

 

tian 229x300 Roc dAnglade rosé 2016 & loup au four

21 novembre 2017
par Marc Jonas
Commentaires fermés sur De l’œnologie à la viticulture

De l’œnologie à la viticulture

20171110 104626 e1511278432776 169x300 De lœnologie à la viticulture

Jean-Louis Escudier

Un ouvrage de référence écrit à quatre main par Alain Carbonneau professeur à Sup Agro Montpellier et Jean-Louis Escudier cherceur à l’INRA de Pech Rouge (Narbonne). Un livre didactique pour amateurs, initiés et professionnels édité par Quae Editions qui aborde

  • l’environnement de la vigne
  • la vigne dans son environnement
  • le vin pour tous
  • l’élaboration du vin
  • la filière de production viticole
  • la consommation des produits de la vigne
  • le vin & la société

 

 

liver 266x300 De lœnologie à la viticulture

21 novembre 2017
par Marc Jonas
Commentaires fermés sur Chaume-Arnaud Les Cadènes 2009 Vinsobres

Chaume-Arnaud Les Cadènes 2009 Vinsobres

Vinsobres est l’un des crus de la vallée du Rhône méridionale, il se différencie des autres appellations par sa fraîcheur et ses gradients de température jour/nuit : cela donne des vins plus toniques. Un terroir à grands potentiels ; Chaume-Arnaud est l’un des vignerons les plus représentatifs de l’appellation !

cadene2009 e1500534798515 169x300 Chaume Arnaud Les Cadènes 2009 Vinsobres

Dégusté le 27 mai 2017

Vigneronne : Valérie Chaume – Cépages :  Grenache noir : 1/3, Syrah : 1/3, Mourvèdre : 1/3 – Alcool : 14,5%

Situé sur le très beau terroir de Vinsobres, à 400 m d’altitude sur des sols argilo-calcaire très caillouteux – culture en biodynamie – pas d’élevage en bois.

Forte intensité colorante, reflets brique.

Nez : sensation de fraîcheur, cendres froides, de cerise noire, de santal, de poivre blanc … puis au remuage une intense dominante de fruit noir (cassis, cerise) très frais, fruit à l’alcool, le lentisque avec une légère touche de volatile juste comme une coquetteterie.

La bouche est suave et dense, aucune lourdeur que l’on aurait pu trouver dans ce millésime. Belle viscosité, la structure tannique est assez ferme et donne une sensation fringante. Les tannins remontent sur la finale. Le registre aromatique est caractéristique du millésime sur le raisin sec, la garrigue, le fruit noir (mûre, cassis) confit le tout en finesse. Très long, le vin s’évanouit sur des touches épicées et réglissées. Excellent vin !

20 novembre 2017
par Marc Jonas
Commentaires fermés sur Les vins blanc non AOP près du Larzac

Les vins blanc non AOP près du Larzac

Le Languedoc produit de grands vins, AOP ou non, rouge, rosé & blanc … voici une dégustation originale de vins blanc de la zone nord de Montpellier, en appellation ils seraient en Terrasses du Larzac où l’altitude moyenne supérieure à l’ensemble des autres régions languedociennes favorise des équilibres plus frais. Territoire de liberté, ces vins montrent des assemblages originaux pour le plus grand plaisir des amateurs.

3blanc 300x169 Les vins blanc non AOP près du Larzac

Vins dégustés le 19 novembre 2017

Mas des Chimères Le Blanc IGP Coteaux du Salagou Blanc 2015

Vigneron : Guilhem Dardé – Complexe assemblage de Terret, de Viognier, Chardonnay, Grenache blanc, Carignan blanc, Roussanne …  Alcool : 13,5%

34800 Octon – Vendanges à la main, raisins mis en cagettes tôt le matin. Vin vinifié & élevé sur lies en barriques de 400 litres de un vin ou deux vins pendant 12 mois. Assemblage des barriques et des demi-muids quatre à dix mois avant la mise en bouteille.

Jaune doré assez soutenu, brillant. Nez enchanteur marqué par le floral et l’anis … puis à l’évolution suivi de multiples nuances : paille sèche,, narcisse, gingembre, Corinthe… L’attaque est ronde, la texture est assez grasse sur des arômes anisés, de fruits blanc et exotique (mangue, ananas) avec un grain presque crayeux. Finale correcte avec des sensations mentholées. Joli vin !

Clos de l’Aven Cuvée Papillon Blanc 2016 Vin de France

Vigneron : Fabrice Ayala : 50% Viognier avec une légère sûrmaturité- 50% Roussanne avant sûrmaturité – Alcool : 13%

34150 Montpeyroux – Culture: Sans engrais chimique sans pesticide. Maitrise de l’enherbement par travail du sol. Vendange manuelle en caissette le matin uniquement. Moins de 1000 cols produits. Vinification sans levures ajoutées. Co-fermentation. Macération longue. Remontage quotidien.

Jaune  doré pâle, très légère nuance verte, brillant. Le nez exprime des notes grillées et minérales accompagnées d’une multitudes de senteurs très nuancées balançant du floral au fruit jaune. La bouche est charmeuse, assez grasse sans aller à l’onctuosité. La texture franchement méditerranéenne est relevée par un grain perceptible donnant du relief au vin. Les arômes, présents, n’excèdent pas dans l’opulence et le caricatural. L’abricot un peu confit domine avec de la mirabelle, du poivre blanc et le fruit sec. Son aspect aérien et sa légère touche saline lui donnent un aspect très élégant et termine très bien sur une sensation rafraîchissante.

Domaine Montcalmès Vin de France Blanc 2015

Frédéric Pourtalier 34150 Puéchabon – 50% Viognier & Vermentino – 50% Courbu gris, Petit & Gros Manseng, Chenin et Sauvignon – Alcool : 13,5% –

Vendange manuelle, égrappée et foulée puis pressurage direct suiivi d’un débourbage à froid de 24 à 48 h. Vinification sur levures indigènes et fermentation en barriques et demi-muids de un vin ou deux vins pendant 12 mois. Mise en bouteille en Lune Vieille.

Le vin a une robe or pâle, très brillant. Le nez exprime de prime abord des notes grillées (amande) fines puis des senteurs d’agrumes et minérales. Le floral, la poire fraîche, le caramel au lait suivent accompagnés d’une élégante touche mentholée. La bouche est suave et tonique. Tout se joue entre finesse et gourmandise ou les arômes et la texture sont en parfait équilibre. L’onctuosité se développe en milieu de bouche sur le fruit blanc et tropicaux pour perdurer sur d’autres boisée très élégantes. Finale longiligne et juteuse sur des notes épicées … excellent !

Et avec les fromages ?

21 fromages : Pélardons des Cévennes sur plusieurs niveaux d’affinage, des crotins assez mûrs, un Selles sur Cher, une petite tome de chèvre cendrée d’Aveyron, deux tomes de brebis, des Pyrénées mi-affiné et l’autre d’Aveyron très faite. Un Comté 12 mois et l’autre de 24 mois, un Beaufort, un Salers, un Comtesse de Vichy, un Coulommiers, un Saint Nectaire, un Maroilles, un Epoisses, un Bleu du Puy, un Roquefort et un Gorgonzola

21fromages 300x184 Les vins blanc non AOP près du Larzac

Le Blanc du Mas des Chimères, charmeur est fuité est le vin qui a convenu aux fromages les plus tendres comme les chèvres pas trop fort, le Selles, le Saint Nectaire ou le Comté jeune mais il a été complètement été dominé par les autres fromages trop puissants pour sa structure.

Le Papillon blanc du Clos de la Aven, a donné de belles surprises spécialement sur le Saint Nectaire, les tomes de Brebis (surtout la puissante tome d’Aveyron). Une bonne note aussi sur le Comtesse de Vichy cerclé d’épicéa, la texture minérale du vin lui a donné de la force pour jouer avec ce beau fromage à pâte molle pressée … il a même soutenu le Maroilles et le Coulommiers qui était lui était  très très en forme. Il a bien accompagné l’excellent Bleu du Puy et même le lait de brebis assez salé du Roquefort. Par contre il a été balayé par les Salers, Epoisses et Gorgonzola.

Le champion fut le Montcalmès, qui par sa structure acide, son élevage et son ampleur a très bien accompagné les fromages doux aux autres plus puissants et même l’Epoisses, ils n’a cependant pas résisté aux trois bleu. Une bonne note sur le Comté 24 mois et le Coulommiers.

 

 

 

20 novembre 2017
par Marc Jonas
Commentaires fermés sur Rivesaltes ambré et fromages bleu

Rivesaltes ambré et fromages bleu

Dans les Pyrénées Orientales on trouve des trésors qui malheureusement sont moins à la mode : les vins rancio ! Ces VDN oxydatifs sont des merveilles d’intensité aromatique et souvent montrent des prix assez raisonnables compte tenu des rendements et de leur durée d’élaboration. Ils ont la particularité de convenir parfaitement aux fromages puissants comme les bleu !

rancio 169x300 Rivesaltes ambré et fromages bleu

Vin & fromages dégustés le 19 novembre 2017

Rivesaltes Ambré Hors d’Age Marc Parcé (acheté lors d’une foire aux vins d’Intermarché 10€ environ) – Assemblage de Grenache Gris et Blanc, Maccabeu, muté puis élevé en grands contenants « à l’air » – assemblage de différents millésimes de plus de 5 ans – mises en bouteille printemps 2017 – 16% Alcool

Très belle couleur caramel orangé, faible intensité colorante, le vin est limpide et brillant avec des chaudes nuances acajou.  Le nez est très intense libérant des senteurs de noix, de crème de café, de Cognac, d’orangette, d’anis étoilé, de poivre, de beurre rance, de pruneau à l’alcool.  En bouche le vin est chaleureux et puissant, plein et dense. La sucrosité se montre immédiatement sans être excessivement dominante. Un grain légèrement tannique se développe très rapidement et persiste pratiquement jusqu’à la finale qui est très très longue. On retrouve les mêmes arômes qu’au nez avec une nuance de champignon et de bois très agréable. Finale un peu chaude et gourmande très salivante.

Avec le Bleu du Puy : lait de vache, pâte très onctueuse, assez salée, goût de bleu marqué, très doux, long en bouche

  • Association avec le Rivesaltes Ambré : note amère en première bouche, le vin domine de prime abord puis le fromage se développe pour installer sont goût de bleu notes de rancio sur la finale … très belle harmonie !

Avec le Roquefort : lait de brebis, pâte onctueuse un peu sèche, très salé, goût de bleu très marqué, un peu « piquant », très long en bouche

  • Association avec le Rivesaltes Ambré : le vin annule la puissance du fromage mais semble perdre sa force alcoolique par la même occasion, en milieu de bouche le salé revient avec le goût de bleu et en toute finale les fruits secs et le cognac refont surface … très belle harmonie !

Avec le Gorgonzola : lait de vache, pâte assez sèche, salé, goût de bleu marqué, assez « piquant », très long en bouche

  • Association avec le Rivesaltes Ambré : En première bouche le fromage disparaît le vin s’installe puis le fromage se développe en puissance pour garder sa présence jusqu’à la fin qui entrevoit un retour moins marqué par le Rivesaltes Ambré sur une finale assez salée ! … très belle harmonie !

Pour Conclure : Bien difficile de dire lequel de ces trois fromages convient le mieux sur ce Rivesaltes Ambré Hors d’âge de Marc Parcé … A chaque fois un dialogue s’installe dans le respect respectif de chaque produit. Peut être celle avec le Roquefort donne une sensation la plus tonique ?

 

 

31 octobre 2017
par Marc Jonas
Commentaires fermés sur Terre d’Argence 2015 blanc et poulet rôti

Terre d’Argence 2015 blanc et poulet rôti

Un IGP Pont du Gard – du Domaine Mourgues du Grès. Le domaine est célèbre pour ses vins de Costières de Nîmes. Ce vin issu de terroirs installés en Costières, doit cette dénomination pour la forte proportion de Petit Manseng, cépage non autorisé dans cette appellation.

20171022 141305 300x169 Terre dArgence 2015 blanc et poulet rôti

Le domaine dirigé par Anne & François Collard, se situe à la pointe est du plateau Villafranchien des Costières de Nîmes. Le climat est par définition méditerranéen, chaud et sec, et particulièrement venté. Beaucaire, ville où se trouve le domaine est posée sur le Rhône : sûrement la zone la plus ventilée de la basse vallée du Rhône !

Le nom Terre d’Argence est un toponyme historique qui remonte au XIème siècle et provient de l’aspect argenté des feuilles (aulnes, peupliers & oliviers) provoqué par le vent.

Mourgues du Grès est l’une des valeurs sûr des Costières et produit actuellement des vins issu de raisins biologique.

Dégustation le 22 octobre 2017 – Terre d’Argence 2015 – cépages Viognier : 45%, Petit-Manseng : 40%, Roussanne : 15% – une vinification sans soufre, un léger soufrage lors de la mise en bouteille – élévage au 2/3 en cuves inertes et 1/3 en demi-muids seulement pour le Viognier – Alcool : 14,5%.

Le vin montre une robe dorée intense et très brillante. Le nez est séducteur, franc et précis présentant des senteurs de fruits blanc, d’amande fraîche, des notes florales (chèvrefeuille), d’anis, d’épices (gingembre) puis à l’aération viennent des fragrances minérales et de fruits exotiques. En bouche, on est surpris par la fluidité (un tel doré suppose une viscosité plus importante) gourmande. Une certaine droiture caractérise la bouche, qui laisse le gras du vin se développer en milieu, et continue sur finale plutôt vive aux saveurs de mandarine et de beurre. La gamme aromatique est aussi complexe que le nez avec du fruit blanc, de l’anis, des épices, de la pêche, du végétale frais, une fine note d’amertume et un poil d’ananas confit. Le vin persiste agréablement sans être un monstre de concentration, la complexité et la buvabilité se combinent parfaitement.

Association mets & vin : un poulet rôti, dans sont jus sur un lit de pommes de terres dans leur peau… Peau croquante et chaire juteuse, salée et juste poivrée, agrémenté de quelques herbes dites provençales, la volaille s’exprime dans la perfection de sa nature. C’est le vin de la situation : la saveur fine de l’oiseau n’a pas été chamboulée par le vin qui a trouvé son espace pour s’exprimer dans la finesse et compléxité. L’absence de sauces fortes donne l’opportunité au Terre d’Argence de se raconter et de dialoguer avec le plat. Simple & efficace … à refaire !