Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

Bandol

| 1 Commentaire

paysagebandol Bandol

Le vignoble se situe entre La Ciotat et Toulon en un paysage de terre blonde, les vignes se développent sur des collines cultivées en terrasses, (restanques) ou dans de petites plaines entre chaque hauteur. Cette AOC a une relativement bonne unité de terroir (climat et sol), l’effet altitude ne joue pas.

700 ha sont plantés, parmi les 1.489 délimités. AOC est en 3 couleurs sur 7 communes : le Beausset, la Cadière d’Azur, le Castellet, Evenos, Ollioule, Saint Cyr sur Mer, Sanary. Aucun n’est installé vigneron sur Bandol qui était l’ancien port duquel étaient exportés les vins.

55 % de la récolte est en rosé, 40 % en rouge et 5 % en blanc.
Une bonne cinquantaine d’exploitants indépendants situés sur les communes voisines de Bandol.
Les vins rouges doivent être élevé pendant 18 mois au minimum avant d’être commercialisés.
Le sol :
Les sols sont arides, silico-calcaire, argilo-calcaire et marneux.  Ici les expositions nord ne sont pas les pires, la fraicheur est parfois un atout pour obtenir des vins plus équilibrés et moins lourds.

Le climat :

C’est l’un des territoire les plus chaud de France, il jouit d’un ensoleillement exceptionnel. Les moyennes de température atteignent ici des records, voilà pourquoi le Mourvèdre arrive à bien mûrir ici. La Méditerranée joue un rôle incontestable et apporte une relative humidité en été dans l’une des zones les plus sèches du sud.

vignebandol 166x300 BandolLes cépages :
Les blanc doivent provenir de la Clairette blanche, l’Ugni blanc, et le Bourboulenc, pour 60% au moins. Cépage secondaire le sauvignon.
Les rouges sont issus d’un assemblage de Mouvèdre pour plus de 50%, de Cinsaut et de Grenache noir. Les cépages secondaires, qui ne peuvent participer que pour 20% de l’assemblage, sont le Carignan et la Syrah, Tibouren et Calitor (pécoui-touar ou queue tordue).

Les très jeunes millésimes s’assouplissent par un passage en carafe, une heure avant le repas.
Les rouges sont profonds,ce sont des vins de garde. Leurs 
arômes évoquent le poivre, la cannelle, la cerise noire, la torréfaction et le cuir. Ces vins sont très tanniques, puissants et capiteux, ils sont fait pour des plats de caractères, de gibier et de champignon. Ils truffent avec l’âge, ce champignon lui ira bien.

Les rosés sont frais et puissant, la couleur rose pâle est presque orangée. C’est un fruité, souple, à la saveur épicée et minérale, c’est un rosé de gastronomie.
Les vins blancs sont vifs et nerveux, aux senteurs de fleurs blanches et de fruits blancs, ils ont de la structure et une certaine finesse.

Un Commentaire

  1. Pingback : Bandol - Chemins Vignerons | Aquitaine Way of L...

Laisser un commentaire

Email
Print