Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Coteaux d’Aix, Sainte Victoire et Palette

| 0 Commentaires

Coteaux d’Aix :

AOC en 1985 sur 49 communes soit 34537 ha. Un peu plus de 10% sont plantés, soit 4268 ha en production dont Aix en Provence, Aurons, La Barben, Berre l’Etang, Coudoux,  Eguilles, La Fare les Oliviers, Jouques, Lambesc, Lançon de Provence, Mallemort, Charleval, Martigues, Meyrargues, Mouriès, Pellissane, Port de Bouc, Puyricard, le Puy Ste Réparade, Rognes, Roquefort la Bedoule, Salon, St Cannat, St Chamas, Senas, Rians, Velaux, Venelles.

Cette zone va de la Montagne Sainte-Victoire aux Alpilles et comprend les bords de la Durance et la proximité de l’étang de Berre.
Le paysage consiste en une succession de collines parallèles au littoral : la chaîne de la Nerthe, chaîne d’Eguilles et de la Trévaresse (longue de 15 km entre Lambesc et Venelles. D’une altitude moyenne d’environ 350 à 400 m), chaîne de la Fare, le chaînon des Costes.

3 zones sont à distinguer : le sud près de l’étang de Berre, altitude proche de 0, le centre avec le massif de la Trévaresse et le nord de la Sainte Victoire, plus frais entre Jouques et Rians.

Le rendement maximal est de 60 hl/ha – La production est surtout basées sur les rosés (80%) et rouges (15 %) et les blancs (5%).

Les sols :
Les sols des bassins sédimentaires sont principalement calcaires avec des nuances locales :

  • argilo-calcaire et caillouteux.
  • argilo-limoneux sur molasses et grès.
  • caillouteux sur argiles.
  • limono-sableux avec les terrasses de l’Arc et de la Durance.

Les sols profonds favorisent une meilleures résistance aux chaleurs et sécheresses estivales, une très grande variété de conditions pédologiques conditionne une multitude de réponse pour les stratégies des vignerons. En général les sols calcaires et caillouteux, plutôt profond favorisent le type minéral (favorable aux blancs et aux rosés), les graves ou les cailloux sur argiles donnent des tannins puissants et gras pour les rouges.

Le climat :

Le climat est de type méditerranéen, marqué par le Mistral, vent du Nord dominant, froid et sec.
L’ensoleillement annuel moyen est de 2 900 heures.
La pluviométrie est faible : de 550 et 680 mm par an, ce sont des pluies de printemps et d’automne. Les orages d’été peuvent être très violents, provoquant une forte érosion.
La zone littorale est plus influencée par la douceur de la Méditerranée, vers l’ouest le Mistral est beaucoup plus incisif, le nord-est commence à sentir une influence un peu plus « fraîche » favorable aux blancs.

Les cépages :
Pour les rouges : la Syrah, le Grenache noir, le Mourvèdre, le Carignan, la Counoise et le Cabernet-Sauvignon

Pour les blancs : Le Bourboulenc, le Rolle (Vermentino), la Clairette blanche, le Sémillon, le  Grenache blanc, l’Ugni blanc, le Sauvignon.

Les vins des Côtes de Provence – Sainte Victoire :

La zone sud de la montagne possède  un micro-climat spécifique où 22 vignerons sur les communes  (2200 ha) de Châteauneuf le rouge, Pourcieux, Pourrières, Puyloubier, Rousset, Tholonet et Trets produisent essentiellement des rosés frais et aromatiques. Seulement 20% de la production est en rouge. Les rendement ne doivent pas dépasser 50hl/ha, avec des cépages traditionnels : Grenache noir, Syrah et Cinsault (qui doivent représenter ensemble 70% de l’assemblage minimum pour les rouges et rosés) avec le Cabernet-Sauvignon (soit 10% maximum de l’encépagement des rouges), Carignan et Mourvèdre en complément.

Les vins de la Palette :

42 ha soit 1600 hl de vin produit. C’est une minuscule appellation qui se situe sur les communes du Tholonet et de Meyreuil, près d’Aix en Provence.  Trois propriétés seulement sur ce terroir : le Château Simone  à Meyreuil
et le Château Crémade et le Château Henri Bonnaud au Tholonet.
Les sols :

C’est paysage en creux comme un cirque protégé des vents par la Montagne Sainte-Victoire. Les sols calcaires et profond, ils apportent de la finesse aux vins.

C’est le même climat que celui des Coteaux d’Aix. Les rouges sont chaleureux et structurés et de bonne garde, le rosé acidulés et aromatiques, le blanc est minéral, gras et parfumé (tilleul) avec beaucoup de finesse.
Les cépages :

Pour les rouges et les rosés, le Mourvèdre, le Grenache noir et le Cinsaut entrent pour au moins 50% de l’encépagement, une dizaine de cépages secondaires dont le Tibouren peuvent être utilisé.

Pour les blancs, il y a une dizaine de cépages, la Clairette est majoritaire (80%).

Laisser un commentaire