Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Languedoc

| 0 Commentaires

Cette région est complexe pour la dimension de son territoire environ 150 km  de long sur 50 km de large.  On observe de nombreuses conditions de culture selon l’altitude, la proximité de la mer, l’influence des vents, outre les traditionnels influences géologiques et climatiques.

AOC Languedoc depuis mai 2007 (était appelé Coteaux du Languedoc en AOC rouge, rosé depuis 1982,  2005 en blanc) sur  168 communes en Languedoc.

Rendement : 47 hl/ha -la production se réparti à 78% de rouges, 10% de rosés et 12% de blancs.

Les sols
 :

Ils sont très variés, des sols de calcaire dur en garrigues, schisteux en piémonts, de graves (villafranchien ou localement Grès) amenés par les cours d’eau :

  • terrasses de cailloux roulés
  • grès (graviers) et marnes
  • calcaires
  • schistes
  • sols argileux
  • poudingues
  • sols sableux
  • molasses

Le climat :
Les étés sont chauds et secs, les automnes et printemps sont doux.
Les hivers sont très lumineux avec de rares gelées.
La pluviométrie est l’une des plus faible de France, avec des précipitations violentes en inter-saison et de très gros orages estivaux.
Le vent (la Tramontane) est très présent, il sèche les vignes et lutte contre les maladies.
Sur les régions du Carcassonnais (Cabardès, Malepère, Limoux et une partie du Minervois) la rudesse du climat est atténuée par  la douceur de l’atlantique.
A l’est, à proximité de Nîmes, le climat devient plus Rhôdanien avec la présence du Mistral.

Les meilleurs vins proviennent souvent des vignobles de coteaux (soubergues).
Plus ensoleillé et moins brumeux, les gelées y sont moins fréquentes et les sols mieux drainés.
Les sols moins fertiles, les récoltes sont plus réduites et plus riches.
Ici, les expositions nord ne sont pas toujours mauvaises. Les forêts tempèrent la sécheresse et protègent du vent.
La Mer adoucie la chaleur de l’été, réchauffe en hiver, elle diminue les grosses variations thermiques.

Les cépages  :
Les cépages pour les vins rouges et rosés sont le Grenache noir, la Syrah et le Mourvèdre qui doivent entrer à proportion de 50 % minimum ensemble, et 20% minimum de Syrah et de Mourvèdre chacun.
Les Cinsault et Carignan sont également très importants, avec de nombreuses variations d’encépagement selon les régions.
Les cépages pour les vins blancs sont le Grenache blanc, la Clairette blanche, le Bourboulenc, le Piquepoul blanc, la Roussanne, la Marsanne et le Rolle (ou Vermentino) et doivent composer 70% minimum de l’encépagement, Viognier peut entrer à hauteur de 10% maximum.
Pour le Picpoul de Pinet : 100 % Piquepoul blanc.

Les vinification :
Pour les rouges : fermentation traditionnelle égrappée ou vinification à grains entiers, avec remontages ou délestages, macérations pré-fermentaires, pipeages, élevage cuve ou barrique ou demi-muid neuf ou plusieurs vins selon les terroirs, les millésimes et les objectifs des vignerons.
Pour les rosés : par saignée ou pressurage direct.
Pour les blancs : traditionnelle et / ou macération pelliculaire, vinification en fût pour certains.

Les terroir à suivre de près :

  • Grès de Montpellier

AOC Languedoc-Grés de Montpellier le 11 mars 2003 sur 46 communes. C’est une production de vins rouges uniquement pour des jeunes vignes de la 9ème feuille au plus tôt pour le Carignan, et de la 6ème feuille pour les autres cépages.

 Le vin ne peut être commercialisé avant le 1er septembre de l’année suivant celle de la récolte.

-Les raisins doivent être récoltés à 12% d’alcool potentiel minimum.
-La densité de plantation est de 4 400 pieds minimum / ha.
-Taille courte en gobelet ou en cordon de Royat.
-Les rendements sont de 45 hl/ha maximum.

La zone va de la vallée de l’Hérault à l’est de Montpellier au Vidourle à l’ouest de Montpellier, la limite sud étant la plaine du Languedoc, la limite nord est le Pic Saint-Loup. Se caractérise en Languedoc par le niveau des garrigues.

La Montagne Noire et les Cévennes protège cette zone des influences du nord.
Le climat  est sec et l’air humide en été (entrées maritimes du Marin) favorise précocité et équilibre du cycle végétatif.

Les cépages  : 
Le Grenache noir, le Mourvèdre, la Syrah en sont les principaux. Le grenache noir doit entrer pour au moins 20% des complants.  Ces 3 cépages principaux doivent représenter au moins 70%. Le Grès de Montpellier doit provenir de l’assemblage d’au moins 2 de ces cépages. Cépage complémentaire  : le Carignan.

  • Pézénas

AOC Languedoc-Pézenas le 24 avril 2007, en vins rouges uniquement et pour les jeunes vignes de la 7ème feuille au plus tôt. La taille est courte avec 10 yeux par pied maximum. 
Le vin ne peut être commercialisé avant le 1er septembre de l’année suivant celle de la récolte.
Le terroir de Pézenas correspond à un triangle d’une vingtaine de km de côté, bordé à l’Est par le fleuve Hérault. La région est abritée par la Montagne Noire au nord et vers le sud-ouest, il continu vers le Biterrois. L’altitude oscille de 50 et 300 m.

15 communes : Adissan, Aspiran, Caux, Fontès, Fouzilhon, Gabian, Lieuran-Cabrières, Montesquieu, Neffiès, Nizas, Paulhan, Péret, Pézenas, Roujan, Vailhan ; peuvent produire des des vins Languedoc-Pézenas

Les cépages : 
la Syrah, le Grenache noir et le Mourvèdre pour 70% minimum, limité individuellement à 75%, le Cinsault et le Carignan Noir.

Les raisins doivent être récoltés à 12,5% d’alcool potentiel minimum. Les rendements sont de 45 hl/ha maximum.

  • Sommières
  • La Clape

AOC Languedoc-Clape en 1985, le 9 juin 2015 devient appellation communale.
625 ha en Languedoc-Clape sur 5 communes : Fleury d’Aude, Armissan Narbonne-plage, Salles d’Aude,  Vinassan. La production est principalement rouge:  80% de rouge, 10% de rosé et 10% de blanc.

Le climat est sec (60 jours de pluie soit moins de 500mm/an) et dur avec près de 3000 heures de soleil par an, la Tramontane  et d’autres vents (Cers, Pounent, Vent d’Espagne, Lebech ou Gregaou) soufflent 2 jours sur 3 (286 jours de vent). Température moyenne annuelle est haute avec 14°.
Comme pour Picpoul de Pinet, l’air marin joue un rôle essentiel pour les cycles végétatifs et les maturations.
Il a 2000 ans, La Clape (le caillou) était une île dans la baie de Narbonne. Le fleuve Aude et les sables apportés par le courant de la mer, ont vers le 14ème siècle définitivement rattaché cette île au continent.
Les vignes sont cernées de garrigue et de pinèdes dans un environnement très sauvage.
Pour les vins rouges : Le Grenache noir, le Mourvèdre, la Syrah sont les principaux. Le grenache noir doit entrer pour au moins 20% des complants. Ces 3 cépages principaux doivent représenter au moins 70. Les vins de la Clape  doivent provenir de l’assemblage d’au moins 2 de ces cépages. Cépage complémentaire : le Carignan et le Cinsault.

 Les vins sont amples et charpentés, avec un nez riche et complexe aux arômes d’épices, de fruits rouges et de garrigue.

Pour les vins rosés : Le grenache noir doit entrer pour au moins 20% des complants. Les vins de la Clape doit provenir de l’assemblage d’au moins 2 de ces cépages. Cépage complémentaire  : le Carignan : ces 2 cépages principaux doit représenter au moins 70.

Ils sont issus le plus souvent de la saignée, ces vins sont souples et ronds, iodé et en arômes de fruits avec des notes florales.

Pour les vins blancs : le Bourboulenc, la Clairette, le Grenache blanc, la Marsanne, le Picpoul, le Rolle (Vermentino) , la Roussanne. 
Autres cépages : le Carignan blanc, le Maccabeu, le Terret et l’Ugni.
Le bourboulenc doit représenter au moins 40 % de la surface revendiquée dans ladite appellation. Un assemblage d’au moins deux cépages principaux est obligatoire.
Le Bourboulenc  est à l’origine de belles robes d’or jaune pâle, d’arômes floraux, le Grenache blanc apporte le gras et les autres complexité aromatique.

AOC Languedoc-Terrasses du Larzac sur 32 communes : Moules et Baucels, Montoulieu, Brissac, St André de Buèges, St Jean de Buèges, Pégairolles de Buèges, Causse de la Selle, Puechabon, Argeliers, Murles, Pégairolles de l’Escalette, Laurous, Soubès, Poujouls, St Privas, Usclas du Bosc, St Jean de Blaquière, Arboras, Le Bosc, St Saturnin, St Guiraud, Montpeyroux, St Jean de Fos, Aniane, St André de Sangonis, Gignac, Ceyras, St Félix de Lodez, Octon, Mérifons.

  •  Cru Terrasses du Larzac 

Par le décret n° 2014-1200 du 17 octobre 2014, l’appellation Terrasse du Larzac devient cru uniquement pour les vins rouges. L’appellation se situe au centre et au nord du département de l’Hérault (34) et est bordé sur toute sa longueur par le Causse du Larzac. L’ouest correspond au bassin de la Lergue (Lodévois). Vers le Nord-Est le long de la montagne de la Séranne, de la vallée de la Buèges. Les altitudes varient entre 50 et 300 mètres et culminent à plus de 800 mètres. Forme un vaste territoire en forme de V sur 400 ha très morcellés, on y trouve environ 60 caves particulières et 5 coopératives.

-L’appellation Languedoc-Terrasses du Larzac est accordée aux raisins récoltés à 12% d’alcool potentiel minimum.-aux jeunes vignes à partir de la 5ème feuille.

-La densité de plantation est de 4000 pieds maximum/ha.

-La taille courte est obligatoire avec dix yeux francs par pied.

-Les rendements ne doivent pas dépasser 45 hl/ha.

Le climat

Comme partout il est méditerranéen, mais pas marqué par les influences marines, la pluviosité est principalement automnale et printanière. Les plus grandes amplitudes thermiques et une relative fraîcheur des nuits estivale favorisent une maturation lente et progressive, bénéfique pour la coloration des baies et le profil aromatique des vins.

Les cépages

la Syrah, le Grenache noir et le Mourvèdre doivent représenter 60% au minimum, qui sont limités individuellement à 75%, la Syrah et /ou le Mourvèdre doivent entrer au minimum à 20%, le Cinsault et Carignan noir à 30%  au maximum. Deux cépages au moins doivent être assemblés.

  • Terrasses de Béziers

Superficie : 340 ha sur 6 communes :  Cazouls-les-Béziers, Béziers, Nissan-lez-Enserune, Vendres, Sauvian, Sérignan. Les terrasses de Béziers forment des croupes vallonnées mais est surtout constitué de plaines. Le climat est plutôt aride. Les sols sont des terrasses villafranchiennes, des marnes sableuses et des sols bruns calcaires. Ces sols, profonds, facilitent l’enracinement des vignes et donc la résistance au stress hydrique, la mer toute proche, tempère la sécheresse.
Les cépages :

la Syrah est le cépage principal, en assemblage avec les autres cépages méditerranéens comme le Grenache, le Mourvèdre, le Carignan et le Cinsault.

Les cépages blancs sont la Marsanne, la Roussanne, le Grenache blanc, le Rolle, le Bourboulenc, le Picquepoul et la Clairette.

  • Saint Georges d’Orques: 600 ha sur  cinq communes (Saint-Georges-d’Orques, Murviel, Lavérune, Juvignac, Pignan). On y trouve 18 caves particulières &1 cave coopérative. Production principalement en rouge, rosé, blanc. La zone nord du territoire est principalement calcaire, la partie sud est composée de galets roulés (Villafranchien). La particularité réside par la présence de silex et d’oxyde de fer sur l’ensemble du terroir qui va ajouté de la finesse et de l’élégance aux vins.

Laisser un commentaire