Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Domaine Saladin – AOC Côtes du Rhône Villages

| 0 Commentaires

domaine.saladin@wanadoo.fr

Elisabeth et Marie-Laurence Saladin représentent la 21ème génération d’une famille de vignerons-paysans située à St Marcel d’Ardèche : la partie Ardéchoise des Côtes du Rhône méridionaux. Ce petit village provençal a plus de 1000 ans d’âge et regroupe une quarantaine de vignerons dont 22 caves particulières.

Marie-Laurence et Elizeabeth Saladin.

Le climat est typiquement sud rhodanien avec des étés longs, chauds et secs, dominé par 2 vents : le Mistral sec et froid, prépondérant et le Marin, plus humide et tiède, temporisant les longues sécheresses estivales. Le sol de galets roulés, profonds favorisent un très bon enracinement, assurant un apport hydrique permanent même au plus fort de l’été. Combiné au Mistral qui assainit tout, ce type de sol permet de drainer les excès d’eau notamment avant les vendanges lors des pluies d’équinoxe. Ici, la récolte a lieu très tôt, 4 ou 5 jours après celle de Châteauneuf du Pape qui est la plus hâtive de la région.

Marie Laurence au pressoir.

Aujourd’hui, les filles de Louis et Annick Saladin rejoignent l’aventure familiale. Marie-Laurence est diplômée d’une école d’ingénieur en agriculture et Elisabeth d’une école supérieure de commerce. Toutes les deux ont travaillé auprès de nombreux vignerons : Marcel Guigal et Marcel Richaud en France, Randall Grahmen Californie, Michel Rolland en Argentine et Philippe Debrus au Chili. Louis progressivement laisse la main à ses deux filles, qui continuent le travail. Marie-Laurence vient de signer (avec l’assistance de son père) le millésime 2004 avec des vins charnus et très aromatiques.

Les archives témoignent qu’en 1422, la famille Saladin achetait un plantier devignes au lieu-dit « Chaveyron » à St Marcel. Un compoix ( archives de l’ancien régime) atteste : « Raymondi Saladini de Trihano item unum planterium situun in Chalveyrono ».
En 1960, Louis Saladin a étendu la propriété familiale sur le plus haut plateaudu village : le Plateau de Brissan. Longtemps délaissées, ces parcelles (déboisement dans les années 60) de galets roulés furent les premières de l’Ardèche méridionale à entrer dans l’aire d’appellation Côtes-du-Rhône Villages. Elles offrent la particularité d’être protégées par les « Clapas » : tas de pierre amassés par les paysans il y a 150 ans. Le paysage est constitué d’une mosaïque végétale à l’écosystème préservé.

La philosophie Saladin : L’objectif est de permettre aux cépages d’exprimer toutes les facettes de leur personnalité.
-Aucune utilisation de pesticide, herbicide ou insecticide depuis l’origine du domaine.
-Rendements sont volontairement limités par la taille à 1 ou 2 yeux.
-Taille en gobelet pour les grenache et palissé pour la syrah.
-Gros travail (traditionnel) dans les vignes : piochage, labourage, ébourgennage, écimage et vendange en vert.
-Les vendanges sont entièrement manuelles et faites à maturité optimale.
-La vinification se fait par « micro-cuvées », terroir par terroir, sans levures artificielles.
-La cave est enterrée afin de privilégier le système de gravité et limiter la manipulation des baies.
-Pressurage avec pressoir pneumatique.
-Les fermentations ont lieux sans aucun ajout de levures artificielles
-Les vins ne sont pas filtrés, ni collés.
-L’élevage traditionnel a lieu en foudre de chêne de 10 mois.
-Elles ont intégré le label Agriculture Biologique.

Les vins du domaine Saladin

« Chaveyron 1422 » AOC Côtes du Rhône Villages : sélection de parcellaire.

A Saint Marcel d’Ardèche, une vigne au lieu dit « »Chaveyron ». Constitué de terre « rouge », ferreuse, parsemée de galets roulés. L’exposition est orientée Sud-Est en coteaux. Vignobles enserrés de murettes en pierres sèches et haies de cyprès : micro climat particulier. Rendement de 30 hectolitres par hectare. Assemblage original de style septentrional  : 85% Syrah, 15% Mourvèdre. Une cuvaison de 23 jours, dans la pure tradition des crus septentrionaux. La Syrah et le Mourvèdre sont égrappés en totalité. La fermentation alcoolique s’accompagne de remontages et de délestages L’élevage a lieu en foudre de chêne pendant 10 mois. Le vin n’est pas filtré et peut être conservé plus de 10 ans.

« Haut Brissan » AOC Côtes du Rhône Villages : sélection de parcellaire. Le lieu-dit Haut Brissan est situé sur le plus haut plateau du village de Saint Marcel d’Ardèche, ces terres caillouteuses sont travaillées par Louis Saladin, la vie reprend sur  ce terroir oublié. Cuvée issu du Grenache 100%. La parcelle est abritée de part et d’autre de « Clapas » (tas de pierre), de chênes et de châtaigniers. Ces hautes nappes alluviales du Rhône sont constituées de galets roulés qui captent la chaleur le jour, la restituent à la vigne la nuit, et forment une couche protectrice contre le Mistral et le gel. Les vignes sont âgées de 40 ans. 30 hectolitres par hectare. La vinification méridionale traditionnelle s’est faite en grappes entières par macération semi-carbonique. Le foulage est exclu afin de préserver l’intégrité des baies. La fermentation alcoolique s’accompagne de remontages. Le pressage est pneumatique. L’élevage a lieu en foudre de chêne pendant 10 mois. Le vin n’est pas filtré et offre une longue garde d’environ 8 ans.

Côtes du Rhône Villages Rouge. Terrasses Villafranchiennes, les vignes sont entourées de chênes et de châtaigniers, au cœur des hautes nappes alluviales du Rhône. Le sol est constitué de gros galets roulés, l’enracinement est très profond. Exposition Sud-Est en coteaux. Vignes âgées de 30 ans pour la Syrah et de 40 ans pour le Grenache. 70% Grenache noir 30% « Syrah  Presse ».
La « Syrah Presse » offre un caractère original, beaucoup de matière et de jolies notes poivrées. Rendement 35 hectolitres par hectare. L’élevage a lieu en foudre de chêne pendant 9 mois. Le vin n’est pas filtré afin de conserver toute sa structure et sa complexité. Vin de longue garde : 8 ans.

“Loï” AOC Côtes du Rhône Parcelles exposées sud. Terroir argilo-calcaire, bordé par les genets et les pins. Vignes âgées de 20 à 40 ans. Rendement volontairement limité (par la taille et la vendange en vert) à 40 hectolitres par hectares. Assemblage méridional « classique » à dominante Grenache ; 50% Grenache, 25% Syrah, 25% Carignan et Cinsault. Vinification traditionnelle cépage par cépage. La Syrah est égrappée, le Grenache, le Carignan et le Cinsault sont vinifiés en grappes entières (macération semi-carbonique). Le foulage est exclu afin de préserver l’intégrité des baies. La fermentation alcoolique s’accompagne de remontages et de délestages quotidiens sur une période de 8-10 jours. L’élevage a lieu en foudre de chêne pendant 9 mois.

« Paul » Côtes du Rhône 90% Grenache, 10% Clairette complantés, c’est une vieille vigne. Le Côtes du Rhône rouge « Paul » provient des vignes les plus anciennes de la famille : celles de notre oncle Paul, le frère aîné de Louis : un trésor ! Le millésime 2006 est le premier qu’il nous ai proposé de vinifier, signe de confiance d’un oncle à ses nièces.
Les parcelles sont exposées plein sud. Le sol est argilo-calcaire bordé par les cyprès et les amandiers. Les vignes ont plus de plus de 50 ans. Le rendement est de 35 hectolitres par hectares. Mariage en micro-cuvée du Grenache et de la Clairette rose en macération semi-carbonique. Le vin est naturel avec une dose minimale de souffre (sans ajouts de levures, enzymes, tanins ou autres).L’élevage est de 9 mois en cuve, vin non filtré.
« Per El » Blanc AOC Côtes du Rhône Villages. Terroir d’alluvions marines récentes en terrasses Villafranchiennes : Le Plateau de Brissan. Le sol profond est constitué de gros galets roulés. Exposition Sud-Est en coteaux. Rendement de 35 hectolitres par hectare. Assemblage complexe et fin : 45% Clairette, 20% Marsanne, 20% Bourboulenc, 10% Viognier, 5% Grenache Blanc. Vendanges manuelles tôt le matin par temps frais. Pressage pneumatique direct, vinification en cuve enterrée. La fermentation est maintenue à basse température (17°c). L’élevage a lieu en cuve inox. Ce vin blanc se déguste aussi bien à l’apéritif qu’accompagné de poissons fins ou de chèvres secs.

Laisser un commentaire