Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Le Cinsault

| 0 Commentaires

Cépage Méridional, Languedocien par excellence, ce cépage est bien implanté sur tout le pourtour Méditerranéen.

Synonyme : Cinsault, Bourdalès, Morterille Noir, Cinq saou dans l’Aude et l’Hérault, Gros Marocain, Calabre, Cincout, Plant d’Arles, Mihau, Cinsanet, Gros de Lacaze, Marroquin, Piquepoul d’Uzés, Picardant noir dans le Var, L’Espagnen en Vaucluse.

Le Cinsault  se retrouve dans les appellations Languedoc, Cairanne, Côtes de Provence, Lirac, St Chinian, Côtes du Roussillon, Châteauneuf du Pape, Tavel,  Faugères, Vacqueyras, Fitou, Côtes du Rhône, les Baux de Provence, Bandol, Corbières, Gigondas, Coteaux Varois… Le Pinotage (croisement de Pinot noir x Cinsault) est l’un des plus fameux cépages d’Afrique du Sud avec 5 000 ha en en culture.
Il était cultivé également pour le raisin de table. A ne pas confondre avec l’oeillade.

Maturité 2ème époque.

Il a de grandes grappes, pyramidales et compactes. Les baies sont ovoïdes et pointues avant la véraison, assez grosses, noir violacé et pruinées. La peau est ferme, chair très juteuse.

C’est un cépage au débourrement tardif (3 semaines après le Chasselas). Il est peu vigoureux, son port est étalé et retombant. La taille courte est préférable, ses souches sont sujettes à un vieillissement rapide.
Les feuilles sont orbiculaires à 5 lobes, le sinus pétiolaire est fermé, les dents longues.

Il est plutôt fragile, sensible au mildiou, aux maladies du bois (eutypiose et esca), au black-rot, au botrytis, aux vers de la grappe, aux cicadelles.  Il résiste relativement bien à l’oïdium. Très bonne résistance à la sécheresse.

C’est un cépage bon producteur, il peut avoir de gros rendements.
Les coteaux caillouteux et secs, les expositions chaudes, les sols profonds lui conviennent parfaitement.

Il peut donner un vin assez alcoolique, faible en acidité, élégant, avec une belle onctuosité et une riche palette aromatique ; sa  couleur est de moyenne intensité, rouge vif. Rarement vinifié seul, malheureusement, on le retrouve en assemblage avec le Grenache, la Syrah, le Mourvèdre. C’est l’une des base des rosés.
Bien cultivé il peut produire des vendanges régulières et de qualité.
Dans les sols riches, il produit beaucoup et sa qualité décroit considérablement.

La structure des vins de Cinsault est fine, avec du moelleux et un bouquet typé de fruits rouges cuits, de cerise noire, de framboise, d’amande, de fleur de tilleul,  de sureau, de garrigue, de noisette, de caramel.

Laisser un commentaire