Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

Le Grenache Noir

| 0 Commentaires

Originaire d’Espagne Aragonaise où il est exploité depuis des siècles, les vignerons méditerranéens l’ont importé dès le 18ème siècle. Pas étonnant qu’il entre dans la composition des AOC du sud, tant en Provence, en Languedoc qu’en vallée du Rhône méridionale. Le plus répandu des cépages noirs sur terre, essentiellement utilisé en assemblage.

Synonymes : Granacha, Alicante, Roussillon, Rivesaltes, Rivos-Altos, Bois jaune (en Languedoc), Redondal, Rouvaillard (en Haute-Garonne), Tinto (dans le Vaucluse), Sans-Pareil (dans les Alpes de Haute-Provence), Carignane rousse (dans l’Aude) ou Ranconnat (dans le Gard).grenache noir1 Le Grenache Noir

C’est un cépage très vigoureux et fertile mais sensible à la coulure (la floraison par temps froid et humide), sensible au mildiou, à la pourriture grise, aux vers de la grappe et à la nécrose bactérienne, il résiste assez bien à l’oïdium. C’est un cépage délicat à cultiver. Les grenaches gris et blancs sont moins coulards.

Sa floraison a lieu en juin, il arrive à maturité entre la mi et la fin septembre selon les appellations. Sa maturité devance Carignan d’une semaine environ. Sa lente maturation permet une production sacchorifère assez importante (de 14 à 16°g/l).
Son bois est dur ce qui lui permet de bien résister au vent. Il est très bien adapté à la sécheresse.

Son bourgeonnement est plat, au duvet blanc légèrement carminé. Les jeunes feuilles sont brillantes, puis deviennent vert clair, épaisses, tourmentées et glabres. Les rameaux sont anguleux et verts clair.

La taille courte en gobelet grâce à son port dressé et ses rameaux vigoureux, permet d’éviter les écueils principaux : elle réduit les rendements, ventile les grappes et évite les maladies cryptogamiques, rentabilise les réserves utiles en eau en diminuant la densité de plantation, concentre son énergie et son potentiel qualitatif.

L’impact de la zone de production est important sur ce cépage : qu’il soit cultivé en plaine ou en coteaux, il donnera des vins dilués, faibles en couleur et en tanins ou produira vins puissants, colorés, à l’équilibre acide/moelleux très souple et d’un fruité remarquable. Sa tendance oxydative naturelle augmente lorsque les rendements s’accroissent.

A 80-100 hl/ha, le Grenache donne des vins faiblement colorés, assez chaud en alcool, faiblement tannique et peu aromatique.

A moins de 30 hl dans les terroirs caillouteux le vin de Grenache est riche, assez tannique avec beaucoup de moelleux, alcoolique, il peut être brûlant et déséquilibré s’il est cultivé dans des zones trop sèche (réserve utile insuffisante). Il donne généralement de faibles intensités colorantes (taux d’anthocyane faible) avec peu d’acidité malique.

Récolté à maturité, il donne naissance à des vins éclatants, regorgeant de délicieux arômes de fruits rouges souple et friand.
Vendangé plus tardivement, les vins  de Grenache sont capables d’un élevage en cuve ou en foudre (barriques ne lui convient pas, il est trop oxydatif) qui lui apportera une belle complexité aromatique.

Il développe des arômes, parfois rustique, d’épices, de garrigue, de cassis, de kirsche et de cerise, de Corinthe dans une texture charnue faiblement acide.

Muté, le Grenache noir est un superbe cépage pour l’élaboration de vins doux naturels.
Les vin vont s’affiner en milieu oxydatif, il est à la base des grands Rivesaltes et Banyuls et Maury dans les Pyrennées Orientales ou en Vaucluse avec le Rasteau. Unique cépage rouge des VDN.

Le grenache blanc est plus qu’une curiosité : il est le 3ème cépage blanc cultivé en France.

Question posée à R. Parker, durant Winefuture (en Rioja), où il a animé une degustation Grand Tasting consacrée au Grenache. Pourquoi ce choix ?

J’ai choisi le Grenache parce que je pense que c’est l’un des cépages qui présente le plus de défis au monde à l’heure actuelle. Il est beaucoup plus difficile à cultiver que le Pinot Noir (qui est souvent considéré comme le cépage majeur le plus difficile). En outre, mes dégustations de Grenache, ou devrais-je dire de Garnacha, en Espagne m’ont ouvert les yeux sur certains des meilleurs vins à base de Grenache disponibles de par le monde…

source : http://www.winealley.com/dossier_50194_fr.htm

Laisser un commentaire

Email
Print