Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Le Viognier

| 0 Commentaires

Cépage ancien originaire des Côtes du Rhône septentrionale, près de Vienne à Condrieu, d’autres avancent qu’il viendrait des côtes Dalmate.
Cépage rescapé, 8 ha en 1965, il devient l’une des stars viticoles du nouveau monde (Californie, Australie…).

Synonyme : Vionnier, la Galopinne à Grenoble.

Présent dans les AOC Côte rôtie,  Condrieu, Château Grillet, Côtes du Rhône. On le retrouve également dans tout le sud de la France, vinifié en vin de pays.

Maturité 2ème époque.
Ses grappes sont moyennes tronconiques et compactes. Les  raisins sont ronds et petits, légèrement ovoïdes. De couleur blanc ambré, sa peau est épaisse.

C’est un cépage au débourrement précoce, 15 jours après le chasselas.
Il est peu vigoureux, peu fertile (les yeux de la base sont peu fertiles) et pas très productif, sa qualité décroît en dessous des 40 hl/ha. Ses rendements sont faibles et souvent aléatoire.

Il a un port retombant, il faut le relever ou le palisser sur fils de fer d’autant plus qu’il est fragile au vent. La taille longue favorise augmente ses rendements naturellement faibles.
Rustique, il résiste assez bien à l’oïdium et aux acariens, coule peu, cependant il est par contre sensible au botrytis. Très sensible à la sécheresse.
Il s’adapte bien aux sols pauvres, mais les terroirs trop secs en climat chaud peuvent être préjudiciables.

Jus et vin sont très oxydatifs, il importe de soigner particulièrement les travaux de vendange. Il perd beaucoup d’acidité en cas de maturité poussée .

Ses vins sont de qualité : fin, alcooleux et gras, très parfumé, manquant parfois de fraîcheur. Ses arômes sont caractéristique : d’abricot, de coing, de chèvrefeuille, de cire, d’aubépine, de mangue, d’acacia, de pêche, de violette.

Laisser un commentaire