Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Les Baux

| 1 Commentaire

Est une petite appellation de 325 ha, la plus occidentale de Provence, qui s’étend sur 8 communes les Baux-de-Provence, Eygalières, Fontvieille, Le Paradou, Maussane-les- Alpilles, Mouriès, Saint-Étienne-du-Grès et Saint-Rémy-de-Provence.
AOC en 1995 : pour les rouges (67 %) et les rosés (30%), les blancs porte l’appellation Coteaux d’AIx.

80% de l’appellation est cultivé en agriculture biodynamique ou biologique.
Les rouges doivent être élevé 1 an au moins avant d’être commercialisé.
Le rendement est de 50 hl/ha.  La densité de 4 000 pieds ha.
La taille est en cordon de royat ou gobelet avec un maximum de 6 coursons à 1 ou 2 yeux par souche.

Pour les rouges : l’encépagement est traditionnel pour le sud, ils sont à base de Grenache noir, de Syrah et de Mourvèdre qui doivent représenter au minimum 60 %. Le Cinsault, la Counoise, le Carignan, limités chacun à 30 % et le cabernet-sauvignon avec 20 %maximum.
Pour les rosés : le Grenache noir, la Syrah et le Cinsault doivent représenter au minimum 60 %, et des Cabernet-Sauvignon (10 % maximum), Mourvèdre, Carignan et Counoise (30 % maximum).
Les vins doivent provenir de raisins de bonne maturité et présenter un titre d’alcool potentiel de 11,5.
Les vins rosés doivent être élaborés par saignée de cuve.

Pour les blanc : la Marsanne, le Rolle (Vermentino), la Clairette, le Sémillon,

Les sols :

L’AOC est un petit territoire autour des Alpilles, sur les deux flancs, mais essentiellement posé sur la face nord.
Les vignes sont en terrasses et coteaux situées sur les pentes des Alpilles. Les sols sont caillouteux et profonds, argilo-calcaires, de calcaire marneux du Crétacé ou de colluvions sur alluvions sableuses et caillouteuses. Les argiles présentent une belle surface interne important pour la nutrition et le développement des systèmes racinaires.
Ces sols ont un très bon drainage naturel très important dans cette région de la Méditerranée où les orages et les pluies d’équinoxes peuvent être torrentielles. Ils aident les vignes à s’enraciner très profondément et à résister aux stress hydriques.

Le climat :
Le climat est Méditerranéen, longue sécheresse estivale et un très fort ensoleillement durant la période végétative, hiver doux,et plutôt sec, la pluviométrie importante à l’année est très mal répartie.C’est un terroir très précoce où le gel rare.
La montagne joue un rôle important dans le micro-climat en bloquant les nuages bas lors des grosses pluies d’automnes, en offrant une barrières au vent…Au nord des Alpilles, le terroir est plus frais, les vins plus vifs et les maturités plus tardives, sur le versant sud les vins sont plus capiteux.

Le vignoble est enserré de forêts et de garrigues : le paysage protège le vignoble des agressions chimiques et conserve une relative fraîcheur en été.
Cette appellation est dans le prolongement de la vallée du Rhône, donc le Mistral ( il sèche les raisins après la pluie et empêche pourriture) constitue une donnée essentielle dans les Alpilles. Il protège les vignes des gelées et des maladies cryptogamiques.

Un Commentaire

  1. Pingback : Les Baux - Chemins Vignerons | Vin rosé,...

Laisser un commentaire