Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Les Corbières

| 0 Commentaires

AOC rouge rosé blanc en 1985 – Rendement 45 hl/ha
L’appellation se situe dans un vaste rectangle où la géologie complexe offre une importante variété pédologique. Entre Narbonne, Carcassonne, Limoux et Fitou, il s’agit de l’une des plus grandes appellations de France.

On y trouve des influences climatiques des Pyrénées, du Massif Central (la Montagne Noire) et de la mer.

Les cépages :
Pour les rouges et rosés : le Carignan 50 % maximum, la Syrah, le Grenache noir, le Mourvèdre, le Lledoner Pelut et le Cinsault  pour 20 % pour les rouges et 70 % pour les rosés.

Pour les Blancs : le Bourboulenc, le Grenache blanc, le Maccabeu, la Clairette, la Marsanne, la Roussanne, le Rolle (Vermentino).
Le Terret blanc, le Picquepoul et le Muscat entrent à 10 % maximum dans la confection des vins.

Le climat :
L’influence de la Méditerranée à l’Est avec une végétation typique de garrigue, d’autres terroirs, vers Carcassonne, sont sous influence océanique.

Les sols : Les sont sols argilo-calcaires majoritairement, avec de nombreuse variantes :

  • grès rouge à Boutenac
  • terrasses caillouteuses à Lézignan,
  • marnes grises à Quéribus et Serviès,
  • schistes dans les hautes Corbières
  • calcaires coralliens près de la Méditerranée.

Les vinifications :
Pour les rouges : les fermentations sont  traditionnelles égrappées ou vinification à grains entiers en macération carbonique. Les macérations varient selon les objectifs des vignerons, les cépages, les terroirs et les millésimes. L’élevage se fait en cuve et / ou en bois (barrique, demi-muid ou foudre).
Pour les 
rosés : par saignée ou pressurage direct.
Pour les blancs : elles sont traditionnelles ou par macération pelliculaire, certaines vinifications se font  en fût avec bâtonnage.

  • Terroir Corbières Méditerrannée
  • Terroir de Durban
  • Terroir de Fontfroide
  • Terroir des Hautes-Corbières
  • Terroir de lagrasse
  • Terroir de Lézignan
  • Terroir de la Montagne d’Alaric
  • Terroir de Ribaute
  • Terroir de Serviès.

Le terroir de Boutenac
AOC rouge en 2005 – Rendement 45 hl/ha – sur 10 communes de Saint Laurent de la Cabrerisse à Ornaisons  – 2.513 ha dont la moitié est plantée de vigne.

Le climat :
Le climat est purement méditerranéen, protégé  du marin par le serre (montagne) de Fontfroide, le terroir de Boutenac est très sec.
 Le déficit hydrique très marqué, ce qui permet d’obtenir des maturations jusqu’à la mi-octobre dans de bonnes conditions.

Le sol :
Entre la Nielle et l’Orbieu, l’altitude va de 80 à 100 m. C’est une zone sauvage de collines de garrigue.

  Le massif est constitué de molasses calcaire qui compose le vignoble, qui est associé de galets roulés arrondis et de sable.

Ce cycle végétatif long favorise maturation du Carignan et du Mourvèdre tout particulièrement.
Les vins proviennent du Mourvèdre, du  Carignan (de 30 à 50 % de l’encépagement), de la Syrah (30% au maximum ) et du Grenache noir.

Les raisins sont récoltés manuellement. Les vinifications sont classiques après le foulage ou avec des raisins entiers (macérations carboniques).

Laisser un commentaire