Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Pic Saint Loup

| 0 Commentaires

L’appellation s’étend en une vallée orientée est-ouest sur 18 km de long pour 3 de large, symbolisée par le massif éponyme, entre globalement les collines calcaires au sud et la falaise du causse de Pompignan au nord, à environ 25 km au nord de Montpellier.

Saint Mathieu de Tréviers fait office de capitale, entourée de 12 autres villages : Corconne, Claret, Lauret, Sauteyrargues, Valflaunès, Fontanès, Sainte Croix de Quintillargues, Cazevieille, Saint Jean de Cuculles, le Triadou, Les Matelles, Saint Gély de Fesc.

Située à 30 km du littoral méditerranéen.
La région se distingue par ses massifs caractéristiques du paysage : Pic Saint-Loup (658 mètres) et le causse de l’Hortus (512 mètres). Les altitudes moyennes tournent autour des 150m.

La végétation, adaptée aux sècheresses estivales est typiquement méditerranéennes : chêne vert, chêne Kermes, pin d’Alep, arbousier, génévrier ainsi que thym, laurier, cade, romarin, ciste…

Il y a une variété de sols souvent d’origine calcaire : calcaires durs et tendres, conglomérats, dolomies, éboulis calcaires, marnes.

  • zone à galets roulés donne des vins plus proche des Grès de Montpellier.
  • zone à éclats calcaire favorable aux grands vins rouges.
  • Zone de marnes résultat médiocre si sont en plaine, favorable aux blancs si sont en coteaux.
  • Zone de calcaire dur et argiles rouges favorable aux grands vins rouges.
  • Zone le limon grossier favorable aux vins blancs.

Les facteurs climatiques contribuent à la typicité et influencent les caractéristiques organoleptiques de ces vins :

  • Influence positive du bilan pluviométrique sur le cycle de la vigne.
  • Précipitations hivernales suffisantes pour la reconstitution des stocks en eau du sol.
  • Une sécheresse moyenne à forte.
  • Fort ensoleillement.
  • Somme des températures élevé.
  • Variation de température jour/nuit après la véraison : forte amplitudes thermiques.

Pour les vins rouges, les cépages principaux sont la Syrah, le Grenache et le Mourvèdre et complémentaires qui peuvent représenter au maximum 10% des complants : le Carignan et le Cinsault qui peuvent entrer dans la composition des vins de l’appellation. Un assemblage d’au moins deux cépages principaux est obligatoire.
La vins rosés suivent la même législation mais le Cinsault, ne doit représenter au maximum 30% des plantations.

Pour obtenir le nom Pic Saint Loup, le titre alcoométrique  minimum  doit être supérieur à 11,5% pour des rendement 50 hl à l’hectare maximum.

La densité minimale est portée à 4000 souches à l’hectare.

Les vins doivent provenir de vignes conduites en taille courte en gobelet ou cordon de Royat, à huit coursons maximum et à un oeil franc maximum par courson.

La Gravette :

Le sol actuel comprend une forte proportion de ‘gravette’. Ce sont des cailloutis anguleux provenant de la gelifraction lors des périodes glaciaires. Les cailloux ont été colluvionnés sous forme d’un cône de déjection avec la terre argilo-limoneuse rouge. La profondeur est variable de 80 cm à plus de 5 mètres  et conditionne la réserve utile en eau. Ce terroir est très favorable à la maturation des raisins de qualités. La faible réserve utile en eau et la grande profondeur d’enracinement des vignes permet une très faible mais régulière alimentation de la plante.
Ce terroir situé aux portes du piémont cévenol, subit un climat de type méditerranéen atténué par une humidité supérieure à la normale avec des variances de températures supérieures à fraîche selon l’exposition.

Laisser un commentaire