Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Coteaux Varois

| 0 Commentaires

AOC le 26 mars 1993 en 2.155 ha délimités, dont 1.740 en production.
Cette appellation s’étend, au centre du Var. Elle est répartie sur 28 communes dont : Barjols, Bras, Brignoles, Brue-Auriac, Camps, Châteauvert, Forcalqueiret, Garéoult, La Celle,
La Roquebrussane, Le Val, Montfort sur Argens, Nans les Pins, Néoules, Ollières, Pontevès, Pourcieux, Rocbaron, Rougiers, Saint-Maximin, Sainte Anastasie, Salernes, Seillons, Signes, Tavernes.(aux pieds de la Sainte-Baume).
Rendements de 55hl/ha. Production : 85% de rosés, 12 % de rouges et 3 % de blancs.

Les sols :
Ils sont argilo-calcaires sous forme plissements orientés d’est en ouest, ces sols varient avec des zones de cailloutis (gravettes) et de silex.
C’est une vaste dépression qui le sépare le massif des Maures au sud des plateaux d’époque triasique au nord.
L’altitude du vignoble tourne autour de350 mètres, pouvant aller à 500 m pour les vignes les plus hautes, les vignes sont encadrées de monts : à l’ouest la Sainte-Baume, au nord les Bessillons et au sud les Barres de Cuers.

Le climat :
Le vignoble ne profite pas des influences méditerranéennes : la Sainte-Baume et les collines de Toulon forment des barrières contre les entrées maritimes, c’est ici que les records de chaleur en été s’établissent. Les vignobles les plus nordiques peuvent profiter d’un gradient de température plus important avec des nuits plus fraîches, dû à la proximité des pré-alpes  (type continental) et du boisement plus important du paysage.

Les cépages :
Pour les rouges et les rosés : le Tibouren, le Mourvèdre, le Grenache noir, le Cinsaut, le Carignan, la Syrah, le Cabernet Sauvignon.

Pour les blancs :
la Clairette blanche, le Vermentino (le Rolle), le Sémillon, l’Ugni blanc (le Trébiano) et le Grenache blanc.
Le vin est équilibré, frais et connait un succès grandissant.

Laisser un commentaire