Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Le Mauzac

| 0 Commentaires

Cépage originaire de la région de Gaillac vraissemblablement.

Synonyme
: Mausac, Mauza, Moissac dans le Tarn et Garonne, Queue Roide à Marmande, Gamet blanc dans l’Aveyron, Feuille Ronde, Primard, Blanquette, Gaillade en Catalogne.

On le trouve dans les appellations Blanquette de Limoux et Gaillac et aussi en Entre Deux Mers, Vins de Lavilledieu, Fronton-Villaudric, Sainte Foy-Bordeaux, Vins d’Estaing, Côtes de Duras, Vins d’Entraygues et Armagnac.
Ses feuilles sont épaisses et bullées, vert foncé avec des dents courtes en ogive. Faiblement poilu en face inférieure.
Ses grappes sont moyennes, tronconiques et compactes. Les raisins sont de taille moyenne et sphérique, la peau est épaisse, couleur vert ou jaune doré (il existe une variété rose), qui roussissent au soleil.

Cépage de 2ème époque au débourrement tardif, trois semaines et demi après le Chasselas.

Sa maturité est tardive. Le Mauzac est vigoureux et productif et bien adapté aux terroirs calcaires ou argilo-calcaires.
 C’est un cépage au port érigé et rustique. Il est sujet à la coulure.
Faiblement sensible à l’oïdium et au mildiou, il est très fragilisé par les acariens les vers de la grappe, le botrytis et l’excoriose. Il peut être taillé en gobelet, mais ses rameaux cassants, font de lui un cépage fragile dans les régions venteuses.

Il y a 3 variétés (verte, jaune et rousse), cette dernière est la plus estimée.
A 100 hl/ha il ne présente que peu d’intérêt, mais en coteaux avec de petits rendements  de 25 à 35 hl/ha il a un joli potentiel qualitatif.

Le Mauzac blanc donne un vin gras assez chaud (les 13 à 14° ne sont pas impossibles), fruité, de bonne acidité et ayant tendance à l’oxydation.
Son registre aromatique est simple et rustique évoquant des goûts de pomme mûre, de jasmin, d’aubépine, de pain grillé, de miel, de vanille et de violette.
A Gaillac en vins doux, les arômes sont sur le coing, miel ou les fruits confits
À Limoux et à Gaillac, les vins mousseux en méthode rurale ou traditionnelle le Mauzac donne des arômes complexes et riches.

Laisser un commentaire