Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Le Tibouren

| 0 Commentaires

Synonymes : antiboulen ou antibouren, sarreiron, tiboulen.
On le trouve dans les appellations : Côtes de Provence, Palette, Coteaux Varois.
Maturité 1ère époque tardive, deux semaines environ après le chasselas
Il est vraisemblablement originaire du Var (certain le pense d’origine orientale) on ne le rencontre que là, il a été  développé  au 18ème siècle surtout autour du Golfe de Saint Tropez. Environ 400 ha sont cultivés.

Ses feuilles sont bullées, très découpées et tourmentées, les sont dents anguleuses et étroites. Il est duveteux et pubescent à l’intérieur.
Les grappes sont moyennes à grosses, de forme coniques et ailées, assez lâches, les baies sont de taille moyenne et ovoïde, noires et juteuses.
Il débourre précocement il est donc sensible aux gelées précoces, se récolte vers le 20 août. C’est un cépage plutôt productif. Sensible aux maladies comme le mildiou, l’anthracnose, il est aussi sensible aux araignées jaunes, sujet au désséchement de la rafle, à l’esca.
Se comporte bien en terrains acides. 
Il peut être consommé comme raisin de table.
Son vin est fin et expressif. Ce cépage est principalement utilisé pour le vin rosé.
Le nez est fruité  et floral, la bouche, les vins sont ronds et gras, assez longs en bouche et aromatiques,  de types  oxydatifs de 13 à 15 degrés d’alcool.

Laisser un commentaire