Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

Les conseils de Sénèque

Lucius Annaeus Seneca (1 – 65  après JC) dit Sénèque,  est un des grands philosophes du Stoïcisme, cette seneque Les conseils de Sénèquephilosophie de l’austérité ! Il avait déjà imaginé le tourisme vigneron… Lisez ces quelques lignes reprises telles quelles de De la tranquillité de l’âme, XVII, 8-9, cela vaut quelques méditations.

…« Il faut ménager notre esprit et lui donner de temps à autre un répit qui lui permette d’alimenter ses forces. Il faut aussi faire des promenades en pleine campagne, car l’air libre et l’oxygène raniment et exaltent l’âme ; parfois un tour en voiture, un dépaysement, ou bien encore un bon repas plus arrosé que de coutume, la revigoreront. Parfois même on peut pousser jusqu’à l’ivresse, non pour s’y noyer, mais pour s’y baigner : elle nous lave en effet des soucis, chavire profondément notre âme et guérit la tristesse comme un certain nombre de maladies. L’inventeur du vin ne fut pas nommé Liber (surnom du dieu Bacchus parce qu’il libère l’âme par le vin) parce qu’il délie les langues, mais parce qu’il libère l’âme des soucis dont elle est l’esclave, l’affranchit, la vivifie et l’enhardit à se lancer dans toutes sortes d’entreprises.

Mais le vin, comme la liberté, n’est salutaire que si on en use avec modération. Solon et Arcécilas avaient, dit on, un penchant pour la boisson ; Caton se vit reprocher d’être un ivrogne : on fera plus facilement de ce vice une vertu que de Caton un être ignoble ! Il  ne faut pas cependant s’y adonner trop souvent, pour ne pas sombrer dans de mauvaises habitudes, tout en sachant de temps en temps se laisser aller à de libres transports qui nous écartent pour quelques instants d’une austère sobriété. »…

Commentaires Clos.

Email
Print