Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Le Terret

C’est un cépage typiquement Languedocien avec les 3 couleurs : noir, gris et blanc. Très ancien, il fut très utilisé du 17 au 19ème siècles, était la variété la plus rédandue.
Maturité 3ème époque tardive.
Synonymes : Terret-Bourret (variété grise), Terret Monstre (variété blanche), Terrain, Bourret, Tarret

Il se trouve dans les appellations Châteauneuf du Pape, Languedoc, Corbières, Côtes du Rhône, Costières de Nîmes (en voie de disparition).
Il débourre tardivement, 10 jours après le Chasselas. C’est un cépage vigoureux au port dressé qui a tendance à bien produire. La taille courte est préconisée, en taille longue, il s’épuise rapidement.
Il a une bonne résistance à l’excoriose et au botrytis. Il l’est moins pour l’oïdium, le mildiou, et l’érinose,  les cochylis et surtout les pyrales s’en régalent. Il est sensible aux excès de chaleur.
Il a des grappes assez grosses et compactes, de forme tronconique. Les raisins sont ellipsoïdes, la peau est résistante noir violacée et la chair juteuse. Les feuilles rougissent à l’automne.
Il a tendance à couler dans les sols un peu humide, il croît bien dans les sols profonds et les terrains caillouteux, il chlorose dans les sols très calcaire.

Donne un vin frais et délicats, léger et frais au degré d’alcool peu élevé, avec un bouquet un peu « terreux » de fruits rouges, ils sont sensibles à l’oxydation.
Sa bonne résistance à la pourriture grise permet d’avoir des vendanges sûr-muries avec un faible taux d’acidité et un degré alcoolique plus fort, favorable à la production de vermouths (pratique du 19ème siècle).

Selon John Bojanowski du Clos de Gravillas dans le Minervois, « le terret est tardif, il ne monte jamais en sucre (c’est l’anti grenache gris), il est très mûr à 12° fin septembre prêt à cueillir. Pour Géraldine Laval du Clos Maïa, « il est assez neutre aromatiquement, il est mûr en gardant un taux d’alcool faible et exprime très bien la minéralité ». Assez rustique comme plant, pas trop dur à travailler, on ne le rencontre presque plus sur les coteaux où il est le plus intéressant. »

Commentaires Clos.