Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Coteaux du Ventoux

En 1973, le 27 juillet, l’appellation Côtes du Ventoux a été créée, s’étendant au sud et à l’ouest du massif, de 100 à 500 m d’altitude. L’appellation couvre 51 communes, on y trouve 16 caves coopératives et 69 caves particulières sur une superficie de 7500 ha.

80% des vins produits sont rouges, 15% sont rosés, 5% sont blancs. Rendement maximum autorisé : 50hl/ha.

AOC Muscat du Ventoux (raisin de table) depuis 1997.

La zone sud du Ventoux est très ensoleillée allant de 8 heures de lumière en moyenne à 12 heures en juillet (2700 à 2900 h de soleil/an ). Le climat se caractérise par sa sécheresse et la présence régulière du Mistral. La différence majeure avec la vallée du Rhône réside dans les températures plus fraîches, cela est du à une altitude supérieures (300 m en moyenne) et à la présence du Ventoux : 2 à 3 degré de moins en été cela compte ! Les nuits d’été sont tempérées par les vents frais du mont, la chaleur de la vallée quand à elle monte : la variation thermique assure un meilleur rapport physilogique des baies et améliore les maturités.

La géologie est très variée, les sols sont composés de graves argilo-calcaires, de cailloutis et éboulis anciens, de colluvions, de sables marneux le plus souvent installés en croupes ou en pentes douces.

Le paysage est composé de 5 micro-régions aux variantes géo-climatiques non négligeables, en bandes parallèles du nord au sud :

  • Au nord-ouest du Ventoux et à l’est des Dentelles de Montmirail : Entrechaux, Malaucène, le Barroux, Puymeras, Vaison la Romaine, le Crestet, Beaumont du Ventoux, Aubignan, Saint Hippolyte de Graveson. Le paysage esr marqué par la faille de Nîmes : le couloir Oligocène de Barroux, aux sols du Trias remaniés rouges et orangés. Le Mistral est encore très présent dans cette zone. Grosse variation thermique jour/nuit.
  • Le piémont du Ventoux : Saint Pierre de Vassols, Caromb, Modène, Crillon le Brave, Beboin, Carpentras, Loriol du Comtat. On y trouve les vignes les plus en altitude. Le cône de déjection du mont compose une très grande variété de sols : calcaires blancs du Miocène, bruns, rouges. Sur les hauteurs se trouvent les éboulis calcaires. Fort gradient de température entre le jour et la nuit.
  • Les Terrasses du Comtat : Mazan, Mormoiron, Villes sur Auzon, Flassan, Blauvac. Les paysages sont fait de terrasses et de collines douces aux vignes sur terre rouge, avec des reliefs de côtes (limon*) composé de sables ocreux. Forte variation thermique jour/nuit.

* Le limon est un mélange de terre et de débris organique, cela donne un sol léger et fertile. Les vins provenant de ce terroir sont aromatiques et fruités.

  • Les Coteaux de la Nesque : Pernes les Fontaines, Saint Didier, Malemort du Comtat. C’est le pays du Muscat du Ventoux. Ce pays est une alternance de sommets calcaires couverts de garrigues et de plaines fertiles. La variante thermique est moins marquée.
  • Les Monts de Vaucluse : Saint Saturnin les Apt, Gordes, Lioux, Murs, Saumane, Goult, Rousillon, Villars, Apt, Cabrières d’Avignon, Joucas, Gargas. C’est la région le plus au sud. Les sols y sont très divers : sols de sables et de grès ocreux du Crétacé (ère secondaire), colluvions sablo-caillouteuses, argilo-calcaire…

Cépages de l’AOC Côtes du Ventoux :

  • Grenache noir, Carignan, Cinsault, Mourvèdre, Syrah ; secondaire : counoise.
  • Grenache blanc, Bourboulenc, Clairette ; secondaire :Roussanne, Ugni blanc.

Commentaires Clos.