Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Tuber Ménalosporum

Sur terre il existe 29 variétés de truffes, 9 seulement sont comestibles. Pour plus d’infos : http://www.truffe-passion.fr/

  • la Tuber Melanosporum (truffe noire) qui se récolte de la mi-novembre et la mi-mars. Attention la Tuber brumale ou truffe musquée (arômes très forts). Elle concurrence la Melanosporum dans les truffières et dans l’assiette (3 fois moins chère, mais moins bonne ! gare à la fraude)

  • La Tuber Aestivum, (truffe blanche d’été), très peu exploitée (ne pas confondre avec la Tuber Magnatum, la truffe blanche italienne, pas produite en France). La récolte se passe de mai à juillet ( prix moyen 50 et 100 € / k)

la France produit entre 40 et 50 tonnes de truffes, 6 en Languedoc-Roussillon. La Provence en produit 5 fois plus.

Les conditions de culture : des sols calcaires et draînants, des chênes-truffiers (ou noisetiers, micocouliers….) mycorhizés. Il faut attendre 7 à 8 ans après la plantation. Elle a besoin d’un de milieu ouvert. Le cycle de la truffe court sur 6 mois à 9 mois. L’eau disponible pour sa croissance, entre la mi-mai à la mi-septembre, va définir la qualité de la récolte : elle est nécessaire pour sa maturation. L’irrigation peut être un moyen pour obtenir uneproduction plus régulière.

Les truffes sauvages tendent à disparaître du fait de la raréfaction des activités traditionnelles : bergers, charbonniers…La forêt se referme, le sous-bois revient, la production de truffe sauvage baisse, les prix montent.

Accords mets-vins avec la truffe ?

Attention : c’est en plein hiver que la truffe est la meilleure, à partir de la mi janvier !

La truffe noire, est un produit exceptionnel, il est difficile de ne pas la détruire avec le vin. Elle n’est pas surprenante pour sa texture, mais pourson type aromatique (terreux, sous-bois…), son raffinement, mais aussi par sa rusticité presque paradoxale.

Les vins doivent la soutenir sans l’écraser. Mais le plus important est de se régler sur l’association gastronomique support (poisson, viande blanche ou rouge, en sauce, gibier…) de la truffe. Les arômes du vin ne doivent pas dominer ceux de la truffe.

Les vins blancs : On considère que la plus belle association (surtout quand le plat est axé sur la Melanosporum) se fait avec un vin blanc.

Les blancs denses, gras et volumineux, avec une note d’évolution (légère oxydation) apportent de la complexité à cette association. Châteauneuf du Pape, Hermitage bien sûr en blanc, mais partout en Languedoc, en Provence et en Roussillon vous trouverez des vins de vignerons dont la minéralité, le gras, la puissance relèvent le défit (il s’agit des mêmes cépages en fait !)

Les vins rouges : On préfère le rouge sur les plats où la truffe n’est qu’un moyen d’aromatisation. On privilégiera des vins dont le registre aromatique sont proches de ceux de la truffe : arômes de feuille morte, de sous-bois, de champignon.

De nombreux grands vins du sud comme Châteauneuf du Pape, Gigondas, Bandol, Languedoc, Côtes du Roussillon évoluerons vers des arômes de cuir, de truffe, d’humus et de sous-bois. Il faut des vins matures dont la finesse de des tannins (les tannins trop jeunes ne conviennent pas) ne heurtera pas le champignon, avec du gras et de la longueur, discrètement boisés.

Fêtes de la truffe :

Le Ban de la truffe à Richerenche (26) dernier week end de novembre.

La fête de la truffe de Rognes (13) le troisième week end de décembre.

La fête de la truffe à Ménerbe (84) : dernier week end de décembre.

La fête de la truffe à Latour de France (66) deuxième week end de janvier.

La fête de la truffe à Saint-Géniès des Mourgues (34) le deuxième dimanche de janvier.

La fête de la truffe d’Uzès (30) le 3ème dimanche de janvier.

Truffolio : à Pernes-les-fontaines (84) le trois!ème week end de janvier.

Les Ampélofolies de Moussoulens (11) le dernier dimanche de janvier.

Les Journées de la Truffe d’Arles sur Tech (66) le premier dimanche de février.

La fête de la truffe de la Canourgue (48) le premier dimanche de février.

La fête de la truffe à Carpentras (84) : le premier dimanche de février.

La fête de la truffe à Forcalquier (05) : le deuxième week end de février.

La fête de la truffe à Riez (05): le deuxième week end de février.

La fête de la truffe à Lesquerde (66) : le deuxième week end de février.

La fête de la truffe à Isles sur Sorgues (84) : dernier week end de février.

Commentaires Clos.