Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Tartare de boeuf et rosés 2010 : Gigondas versus Tavel

Le tartare est une préparation aux saveurs plutôt intenses où l’on a l’habitude de proposer des rouges friands, denses et frais. A l’occasion de l’été, l’idée d’essayer des rosés sur ce plat de viande crue relevé (sauce Worcestershire, jaunes d’oeuf, moutarde, échalote et oignon, câpres) s’est résumé en une confrontation entre 2 crus Rhodaniens sur le millésime 2010 : Gigondas rosé du domaine des Bosquets dirigé par Julien Bréchet et Tavel du domaine de la Rocalière piloté par Séverine Lemoine.

2 vins puissants sur un millésime plus frais que de coutume, 2 terroirs distincts dont les points communs résident en un climat ensoleillé et venté, où le Grenache noir est roi.

2 plats : en entrée une tarte aux tomates et à la tapenade suivie du tartare de boeuf, lequel de ces vins s’associera le mieux sur ces mets de caractère ?

Domaine des Bosquets – Vins dégustés le 31 juillet 2011 – AOC Gigondas – vigneron : Julien Bréchet – cépages : Grenache noir : 85%, Syrah : 10%, Cinsault : 5% – alcool : 14% – Robe saumonée très brillante, nuances orangées. Nez très subtil aux fragrances florales puis d’agrumes, viennent ensuite le noyau de cerise, les épices et des senteurs d’amande. La bouche est très suave, un beau gras avec une attaque fraîche. La puissance, manifeste, est tempérée par une belle minéralité en milieu de bouche. Retour de la vivacité sur la fin produisant un effet de longueur remarquable. Arômes de cerise, de pêche, d’agrumes pour finir sur des notes épicées. Vin puissant mais tout en finesse.

Domaine de la Rocalière – Vins dégustés le 31 juillet 2011 – AOC Tavel – vigneronne : Séverine Lemoine – cépages : Grenache noir 60%, Cinsault : 20%, Syrah : 10%, Mourvèdre : 10% – alcool : 14,5% – Intensité colorante très forte aux nuances cerise, reflets violets. Brillant. Notes olfactives intenses et précises sur le fruit noir frais : sorbet de cassis, gelée de mûre, puis arrivent des senteurs minérales pour aboutir sur d’autres grillées et légèrement confites. Belle attaque ronde au grain minéral immédiat. La sensation de fraîcheur l’emporte malgré le titre de 14,5°. Vin puissant. Equilibre parfait entre minéral/acidité/alcool qui se déroule régulièrement jusqu’à la finale longue, juteuse et sapide. Toute la gamme des fruits noirs frais suivie de prune avec une touche florale de type violette sur la finale. Très long.

Les meilleures associations sont :

  • Gigondas rosé des Bosquets sur la tarte aux cerises : La fraîcheur aromatique du vin n’a pas contrarié le plat, le vin arrivait à s’exprimer mais sa puissance à enrober le gras de la pâte. L’acidité combinée au minéral a contenu l’agressivité de la tomate. Cependant, malgré son caractère affirmé, sans être écrasé par le tartare, le rosé n’a pas joué son rôle de complémentarité gustative.
  • Tavel de la Rocalière sur le tartare de boeuf : Sa puissance et son équilibre tonique a permis de résister aux arômes agressifs (sauce Worcestershire, échalote/oignon, câpre/moutarde) et au « cru » de la chair. De plus la puissance gustative du plat a positivement « étouffé » l’intensité aromatique du vin, qui était le principal défaut qu’on lui a trouvé lors de la confrontation avec la tarte aux tomates.

Commentaires Clos.