Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de Vaudieu

marquis vaudieu 183x300 Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de VaudieuLes blancs de Châteauneuf du Pape méritent d’être découvert, ils ne jouissent pas de la renommée des rouges. Souvent en assemblage à base de Roussanne, Clairette, Grenache blanc, Picpoul et de Picardant. Quelques vignerons vinifient en mono-cépage selon la particularité de la vigne (âge, situation, sol…) : voici deux vins totalement différents provenant d’une même appellation : un 100% Clairette du domaine Mathieu la cuvée du Marquis Anselme 2006 et un 100% Grenache blanc du Château de Vaudieu la cuvée du Belvédère 2007.

2 millésimes différents : 2006 a produit des vins plus longilignes, sur la fraîcheur, avec 2007 les vins sont plus puissant et charpentés.

bouchon chato9 300x225 Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de Vaudieu

  • 2006 : T° moyenne : 15,3° – ensoleillement total : 2929 h – précipitation : 539 mm dont 205 mm en juillet août et 41,5 mm en septembre – jours de Mistral fort : 98 j.
  • 2007 : T° moyenne : 15° – ensoleillement total : 2958 h – précipitation : 486 mm dont 69 mm en juillet août et 24 mm en septembre – jours de Mistral fort : 87 j.

Vins dégustés le 28 décembre 2011

Domaine Mathieu la cuvée du Marquis Anselme 2006 – 100% Clairette mathieu 278x300 Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de Vaudieu-vigne plantée en 1985 du lieu-dit  » les Parran », pas d’éraflage, fermentations malolactiques bloquées, élevage 6 mois en barrique neuve sur lies. production : 800 cols. Vigneron : André Mathieu – alcool : 13,5%. Couleur or pâle, très brillant. Le nez est très délicat et nuancé, un peu muet en début, l’aération l’avantage. Notes fraîche d’anis puis de branche de résineux en première impression, la complexité se révèle sur des notes de fleurs blanches, de paille, de cire puis de mandarine confite. La bouche est très fluide mais très onctueuse également. L’acidité s’exprime sur la finale pour laisser une longue sensation aromatique. Le grain minéral du vin se montre en milieu de bouche et renforce le corps du vin avec une amertume délicieuse qui souligne les saveurs. Notes de fleurs blanches (acacia), d’amande fraîche, de paille et d’anis, puis de miel à l’aération Finale correcte mais fraîche.

Château de Vaudieu la cuvée du Belvédèrebelvedere 288x300 Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de Vaudieu 2007 – 100% Grenache

blanc – vigne plantée en 1980 d’une seule parcelle nommée le Belvédère, pas d’éraflage, élevage 6 à 9 mois en barrique neuve principalement sur lies. production : 2000 cols.  2007 est le premier millésime de cette nouvelle cuvée. Vignerons : Laurent et Julien Bréchet – alcool : 14%. Belle couleur jaune pâle et lumineuse, très brillant. Le nez exprime des notes minérales franches de type hydrocarbure, puis d’autres dues à l’élevage plus vanillées, viennent par la suite l’arachide fraîche, la cardamome, des senteurs de végétal froissé puis de citron. La bouche est assez puissante  très suave. Cette rondeur s’étire jusqu’à la finale avec un gras parfaitement équilibré par une surprenante acidité qui se révèle en milieu de bouche. Arômes précis de fleurs jaunes, de pierre heurtées, d’armoise, de poire, de végétal frais, d’ananas confit à l’aération. Finale sur l’arachide mais en fraîcheur, très long.

stjacques sechouan 300x200 Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de Vaudieu

Pour accompagner ces vins :

Il fallait des mets nuancés mais de caractère, on a choisi  pour entrée un carpaccio de coquilles St Jacques aromatisé au poivre de Séchouan, mariné au citron vert et huile d’olive des Baux. Le châteauneuf de Mathieu ne faisait pas défaut sur ce plat, cependant le Clos du Belvédère, par sa vivacité et ses nuances citronnées, s’accordait mieux encore et son caractère presque épicé rebondissait sur le poivre de Séchouan.


lotte 300x156 Châteauneuf blanc en monocépage : Clairette de Mathieu versus Grenache de Vaudieu

Le repas s’est prolongé avec une queue de lotte rôtie sauce corail. Cette fois, la Clairette de Mathieu a proposé le meilleur accord grâce à sa franche minéralité. Le corail, avec ses notes iodées et légèrement amères, pouvait réaliser un obstacle, franchi par la finesse de structure et l’équilibre dans la sveltesse de la cuvée Marquis Anselme.

Commentaires Clos.

Email
Print