Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

Le Rollier 2007 du Mas Foulaquier et selle d’agneau aux herbes

L’appellation Pic Saint Loup reste encore trop méconnue, d’excellents vins y sont réalisés, typés sud avec des senteurs balsamiques et de la densité. Qu’est-ce que c’est bon ! Le Mas Foulaquier est un exemple de travail respectueux de l’environnement et de savoir-faire vigneron.

 

Pierre Jéquier et Blandine Chauchat sont vignerons sur 8 ha à Claret au pied du Causse de Pompignan. Exposition sud dans écrin  végétal en bas des falaises, argiles rouges et éclats calcaire, mosaïque forestière : tout contribue à produire des vins racés : exemple avec le Rollier.

Vendanges manuelles, levures indigènes, élevage de 24 mois en cuves béton, pas de collage ni filtration, le minimum de So2 l’objectif des vignerons est d’exprimer la finesse et le fruit plutôt que la puissance.

Vin dégusté le 24 juin 2013 – Vignerons : Blandine Chauchat et Pierre Jéquier – cépages 70% Grenache noir, 30% Syrah – Alcool : 14,5% – Intensité colorante forte, un peu trouble, reflet encore jeune. Nez très floral de pivoine puis le poivre, les fruits noirs frais, la mûre, la cerise noire, le graphite, le lentisque, viandé au remuage, quelle variété aromatique ! L’attaque est souple, vin charnu et fluide à la fois, c’est puissant sans être lourd. Le fruit est précis, intense mais pas écrasant, le vin est compact avec une sensation longiligne. Des fruits noirs, du floral, de la garrigue, le raisin sec, l’olive noire, avec un grain tannique serré et très fin. La suavité et le moelleux se combinent à merveille avec la trame tannique un peu droite. Longue finale épicée. Vin séduisant tout en élégance.

Association avec une selle d’agneau en cocotte, cuite avec le thym et le romarin : un vin rouge de caractère appelle une viande typée. Les arômes de garrigue, caractéristiques des Pic Saint Loup, ont fait le lien avec le vin, le gras de l’agneau a joué avec les tannins, la suavité de la chair a été caressé par la rondeur de ce Rollier enjôleur. Le caramélisé des tomates à la provençales et son jus concentré a fait écho à l’intensité du Pic Saint Loup (sans gêner le vin ce qui est souvent le cas avec les tomates !) : une association de circonstance.

Commentaires Clos.