Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

LChateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus !Les couleurs explosent au printempsAvant de déguster, la visite des vignes sLes terrasses de Cassis regardent la merLa montagne Sainte Victoire en étéLa fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vinsLa visite de cave reste incontournableLes domaines possèdent des trésors cavesLe charme des villages Méditerranéens

3 grands (petits) Côtes du Rhône

L'appellation Côtes du Rhône peut cacher de très grands vins

L’appellation Côtes du Rhône peut cacher de très grands vins

L’idée d’un Côtes du Rhône évoque des vins simples et agréables, buvables mais relativement modestes ! Cette dégustation a pour ambition de prouver le contraire en comparant 3 produits de fort caractère, et très bien vinifiés. Démonstration faîte qu’un petit nom peut ouvrir sur de grandes sensations !

Vins dégustés le 8 novembre 2015.

Domaine Vieille Julienne – Lieu-dit Clavin 2012 – vigneron : Jean Paul Daumen – cépages  70% : vieux Grenache, 10% : Syrah, 10% : Mourvèdre, 10% : Cinsault – Alcool : 14,5% – travail en biodynamie, pas de produits chimiques et utilisation de levures indigènes. Intensité colorante forte, disque violacé, léger trouble. Le nez montre une belle expression aromatique, intense et précise sur une large gamme de fruits noir et à noyau avec des touches florales et épicées. La bouche est droite et élégante. Le style est dans une austérité charmeuse avec une trame tannique dense et serrée. Le corps du vin est puissant et assez gras, mais l’équilibre se fait sur la fraîcheur (style des arômes, tonicité tannique, minéralité) et laisse une finale aérienne. Les épices, le noyau, la prune et le floral constituent la palette des saveurs de ce Lieux-Dit Clavin. Long et de sensation légère en finale.

Domaine du Bois de Saint Jean – Pur Cent 2012 – vignerons :  Vincent & Xavier Anglès – raisins issus de vignes plantées en 1910 – cépages : 16 variétés blanches roses & noires, tous rhodaniens dont le grand noir de la Calmette autorisé en 1910 quand la vigne a été plantée – Alcool : 14,5% – Intensité colorante assez forte, reflets encore pourprés. Le nez est assez enjoleur avec des sensations assez intenses de cerise confite, de fruits cuit (fraises séchées), de suie et d’épices. En bouche, l’attaque est très souple et charnue avec les saveurs plutôt expressives en début avec le noyau de prune, les épices, le fumé, la fleurs séchées… Joli grain avec des tannins plutôt grenus et un peu secs. Le milieu ne tient pas la promesse de la découverte sans montrer un creux trop important. Le vin fini de manière  de façon assez élégante sur une touche de sucrosité qui évoque l’abricot séché. Longueur correcte.

Château des Tours – Côtes du Rhône – cuvée Réserve 2010 – vigneron : Emmanuel Reynaud – 65% : Grenache, 20% : Syrah, 15% : Cinsault – Alcool : 14% – Intensité colorante moyenne, nuance rubis. Nez séduisant de fleur, d’épices, et de jus de fruit rouge, en finesse ! La bouche est souple, intense mais modérée dans sa puissance. La rondeur est le meilleur adjectif, avec un développement tannique dense mais tendre en milieu qui s’exprime en même temps que les saveurs d’épices (poivre, laurier), de fruits rouges (framboise, cerise noire). Belle finition en fraîcheur sur nuances amères fines de tabac blond et de fruits. Très agréable.

Commentaires Clos.