Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

Mini verticale : 4 Châteauneuf du Pape 2006

2006 est un millésime solaire et sec (même quantité de jours ensoleillés que 2007 mais  2006 eu 54 jours à plus de 30°C, 2007 seulement 34).

L’hiver a été froid et sec, le printemps fut sec également, ce qui a permis une belle floraison ; assez venté. Les 233 mm de précipitation en septembre n’a pas gêné les vignerons qui se sont risqués d’attendre la parfaite maturité des cépages tardifs.

20161117 180644 300x169 Mini verticale : 4 Châteauneuf du Pape 2006

Du fait de la sur-notoriété des millésimes 2005 & 2007, 2006 est malheureusement passé en retrait, mais cela reste une année de très haut standard, proposant des vins très fins avec une belle complexité.

 

Vins dégustés le 19 novembre 2016

Domaine Roger Sabon – Châteauneuf du Pape AOC cuvée Prestige 2006 – Vigneron : Jean Jacques & Denis Sabon – cépages : Grenache noir : 60%, Syrah : 20%, Mourvèdre : 10%, Cinsault + Terret noir + Counoise + Vaccarèse + Muscardin : 15% – Elevage : 12 à 16 mois dont 65% en foudres 35% barriques neuves – alcool : 15% – La robe est sombre, rouge sans trop montrer d’évolution. Les fruits noir assez confits dominent les senteurs de cendre, de prune à l’eau de vie, de garrigue et de poivre. La bouche est ronde et puissante, les tannins très serrés, grenus et fins se révèlent rapidement en se combinant parfaitement avec le volume de l’alcool. L’élevage laisse une empreinte vanillée gourmande qui associée avec les arômes balsamiques et de poivre blanc excitent le confit des figues et du raisin qui marque la fin de la dégustation. Très beau vin. Finale un peu chaude et crémeuse.

20161120 125659 e1479643597696 169x300 Mini verticale : 4 Châteauneuf du Pape 2006

Château Vaudieu – Châteauneuf du Pape AOC 2006 – Vigneron : Laurent Bréchet – cépages : Grenache noir : 80%, Syrah : 15%, Mourvèdre : 5% – Elevage : 18 mois barriques neuves  et demi-muids – alcool : 14,5% – Intesité colorante encore forte, disque brique. Au nez, les fruits noir confits et les épices s’expriment prioritairement pour évoluer sur des notes de suie et d’élevage. Attaque ronde, les tannins sont assez suaves, fins et féminins. Le vin est très charnu, gourmand bien que puissant. Des arômes sanguins accompagnent la réglisse, le fruit noir confit et les épices. Les saveurs complémentaires balancent entre la pâte de fruit groseille et le tabac brun. Finale chaude et épicée, vanillée. Belle longueur.

 

Domaine Mont Thabor – Châteauneuf du Pape AOC 2006 – Vigneron : Daniel Stehelin – cépages : Grenache noir : 70%, Syrah : 25%, Mourvèdre + Cinsault 5% – Elevage : 12 à 16 mois dont 70% barriques & 30% en cuves béton – récolte non égrappée – alcool : 14,5% – Intensité colorante moyenne, disque rouge tirant sur le brun. Nez végétal et de prune mûre, de fruit à noyau et d’épices franchement marqués. A l’évolution des nuances de pâte de fruit de groseille et de mûre, de cannelle…de fraîcheur. Attaque ronde et assez tannique montrant un style un peu viril mais séducteur. Le corps du vin se déploie harmonieusement sans la sensation de lourdeur que l’on peu avoir avec certains vins sud Rhodanniens. Le Laurier, l’encens, la terre humide, le tabac, accompagnent le fruits noir et le fumé. Belle finale mentholée, longue et aérienne.

20161119 133219 e1479644092402 169x300 Mini verticale : 4 Châteauneuf du Pape 2006

Domaine la Barroche – Châteauneuf du Pape AOC cuvée Terroir 2006- Vigneron : Julien Barrot – cépages : Grenache noir : 95%, Mourvèdre + Cinsault + Syrah : 5% – Elevage : 18 mois en foudres – alcool : 15% – Intensité colorante assez forte, disque rubis brunissant.  Nez très élégant de fruits noirs, de garrigue, de raisin sec, de tabac, de pruneau, de Cognac. La bouche est ample et suave. Les tannins sont denses et très fins en parfaite cohésion avec la chaîne acide/alcool. Cela donne une sensation de rondeur qui évolue jusqu’à la toute fin. Arômes de cerise noire confite, de fleurs séchées, de sous-bois, un peu sanguin…à l’évolution viennent les sensation d’écorce d’orange, de pruneau, de réglisse et d’épice. Finale un peu chaude sur une sensation de sucrosité…très très beau !

Conclusion : Cette dégustation embrasse les principaux styles que l’on retrouve à Châteauneuf du Pape : non éraflé, non sûr murit, pas de bois neuf avec le domaine Mont Thabor, un style plus international avec les Château Vaudieu & domaine Roger Sabon avec une belle maturité et un élévage plus marqué, la nouvelle tendance Châteauneuvoise un quasi pur Grenache noir avec le domaine la Barroche.

Quel est le meilleur ? Une question de préférence et de style…de gastronomie car ces vins offrant des spectres sensoriels bien différents ouvrent une large gamme d’association mets & vins ! Un signe qui ne trompe pas, la bouteille du Mont Thabor fut la première à être vidée…suivie par la Barroche.

brochette3viandes 300x172 Mini verticale : 4 Châteauneuf du Pape 2006

Brochette 3 : boeuf – agneau – canard

Association mets & vins : Manger et jouer, on ne peux faire mieux ! Quelle meilleure association vin / viande : sur les quatre convives aucun choix n’a dominé réellement, les multiples possibilités nous ont perdu dans joyeux brouhaha gastronomique…seul nous reste le plaisir du partage…à refaire plus sérieusement !

Commentaires Clos.

Email
Print