Chemins Vignerons

A la découverte des vignobles du soleil

L Chateauneuf du Papes en hiver, une opportunité pour profiter de ses crus ! Les couleurs explosent au printemps Avant de déguster, la visite des vignes s Les terrasses de Cassis regardent la mer La montagne Sainte Victoire en été La fausse roquette exsude des senteurs miellées Les Dentelles de Montmirail : beaux paysages et bons vins La visite de cave reste incontournable Les domaines possèdent des trésors caves Le charme des villages Méditerranéens

Verticale Lucile Avril : la cuvée Vieilles Vignes du domaine Durieu

Six millésimes de la très belle cuvée Lucile Avril : 6 quasi pures vieux grenache du Domaine Durieu à Châteauneuf du Pape.

Les deux frères Vincent & François ont repris les rennes du domaine avec le millésime 2004. Ils signent des vins intenses, denses et parfumés.

2013 eut un printemps et un début d’été plutôt humide, qui suscita pas mal de coulure – 2010 est une année hors norme, très qualitative – 2009 solaire, chaude et sèche – 2008 plus humide (1208,5 mm annuel) &  relativement fraîche (T° moyenne 14,5) fut très déconsidérée en son temps – 2007 l’été fut chaud et très sec (486 mm annuel) ainsi que les vendanges – 2006 a vu un hiver sec, l’été très chaud (T° moyenne 15,3) et venteux, les vendanges furent saines bien que pluvieuses.

Pour découvrir une horizontale Durieu Lucile Avril similaire

lucile 300x169 Verticale Lucile Avril : la cuvée Vieilles Vignes du domaine Durieu

Vins dégustés le 26 février 2017

2013 : Grenache noir : 85%, Mouvèdre : 10%, Syrah : 4%,  Counoise 1%. Intensité colorante assez intense au reflets carmin, le disque est encore bleuté. Nez de cendre froide, d’épices douces, de pimenton espagnol, le vin montre des touches sanguines et fumées, la réglisse … avec un peu de temps les notes florales de pivoine et de giroflée se développent en même temps que la fraise fraîche. La bouche est ample aux tannins assez fins mais un poil anguleux  et métalliques. Cependant l’équilibre est cohérent, belle tenue globale avec une tenue régulière jusqu’à la finale. Les fruits noir & la réglisse prennent le dessus, puis les arômes de garrigue et d’épices qui évoluent sans grande intensité. Pas d’excès de lourdeur, belle finition, sur le raisin sec.

2010 : Grenache noir : 85%, Mouvèdre : 10%, Syrah : 4%,  Counoise 1%. Intensité colorante moyenne aux reflets rubis et quelques légères nuances violacées. Les odeurs de cerise noire confite mélées d’épices douces mènent le jeu, rapidement suivies par des notes minérales telles le graphite & la terre humide…le sanguin, la prune, le fumé aboutissent sur des fragrances balsamiques très nettes. Attaque très nuancée : finesse, puissance, délicatesse ! Le vin a beaucoup de profondeur et de soyeux. Les tannins sont très fins bien que très présents. La suavité et le profil aromatique laissent une sensation de glissant, de suavité. Du fruit noir frais et confit, des épices, la garrigue (laurier, girofle), l’olive noire alliés à la fraîcheur évidente qui font oublier la puissante ontologique des Châteauneuf. Longue finale, remontante sur le raisin sec et la garrigue.

2009 : Grenache noir : 85%, Mouvèdre : 10%, Syrah : 4%,  Counoise 1%. IC moyenne, reflets rubis. Nez de fruits rouge confit de type fraise et framboise et de végétal sec tel le tabac blond et le foin. Des arômes sanguins s’expriment ensuite puis les épices (la girofle). La bouche  est puissante avec beaucoup d’ampleur. Les tannins se manifestent rapidement, encore un peu carrés. Le vin se développe régulièrement, avec une structure alcoolique très perceptible mais pas brûlante. Le registre aromatique exprime le raisin sec, le fumé, la cendre froide, les fruits rouge & noir confits. Légère amertume finale, très long.

2008 : Grenache noir : 85%, Mouvèdre : 10%, Syrah : 4%,  Counoise 1%. Intensité colorante moyenne, plus légère que le 2009, reflets brique. Les senteurs de fumé et de boudin précédent les fruits noir avec une certaine concentration (y aurait-il plus de Syrah ?). Sous-bois et végétal, épice et cerise à l’eau de vie complètent le riche spectre olfactif de ce 2008. La bouche est ronde, fine et suave. Les tannins sont fondus, agréables et féminins. La cerise et les épices accompagnent les saveurs viandées, avec le ciste et une sensation crémeuse presque vanillée (mais il n’y a pas de bois neuf). Belle et longue finale un peu chaleureuse sur la cire d’abeille.

2007 : Grenache noir : 85%, Mouvèdre : 10%, Syrah : 4%,  Counoise 1%. Intensité colorante moyenne, disque qui commence à brunir légèrement. Nez nettement sur la cerise noire et la fraise, le fumé, le sanguin, la réglisse, la suie, la terre mouillée et la garrigue. La sucrosité est immédiatement identifiable dans une attaque ample et puissante. Les tannins sont encore présents sans agression cependant. Les arômes de raisins secs et de  gingembre, de moka, de thé noir. C’est un vin solaire, aux tannins un peu secs mais élégants cependant qui fini sur une longue finale balsamique qui évoque la figue sèche.

2006 : Grenache noir : 85%, Mouvèdre : 10%, Syrah : 4%,  Counoise 1%. Intensité colorante moyenne, rebord un peu brun. Senteurs de feuilles sèches, d’épices douces, sanguine et de cerise à l’eau de vie. A l’aération les épices, la suie, la cerise confite et le jambon sec se combinent avec bonheur. La bouche est puissante. L’attaque un peu moins volumineuse que le 2007 montre des tannins un peu secs qui se lèvent hâtivement. Un peu d’amertume en milieu de bouche, vite enveloppée par des saveurs de noyau de cerise, de tabac, de fruit à l’alcool. Finale un peu chaude, sur le raisin sec, assez longue.

Les deux frères montrent une belle régularité dans leur travail en sélectionnant les meilleures grappes pour cette cuvée Lucile Avril. Les vins sont puissants mais n’excèdent pas dans le penchant naturel du grenache d' »aller sur l’alcool ». Les millésimes dits faibles sortent bien, particulièrement le 2008 qui en son temps fut « massacré », successeur de 2007 solaire et des récoltes moins belles encore dans d’autres régions. 2010 est extraordinaire, il gagne largement ce petit concours !

Commentaires Clos.

Email
Print